Stéphane Bern tire la sonnette d’alarme sur l’état des églises en France

5 juillet 2022 Mis à jour: 5 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Stéphane Bern est intervenu devant les sénateurs de la commission de la culture mercredi 29 juin pour tirer la sonnette d’alarme sur l’état des églises françaises.

Fervent défenseur du patrimoine, l’animateur a exprimé son inquiétude quant à l’état de nombre d’églises en France. « J’ai l’impression d’être dans un bateau qui prend l’eau et d’écoper avec une cuillère à soupe ! » a t-il déploré, selon le site internet Aleteia.

Stéphane Bern est à la tête d’une Mission pour la sauvegarde du patrimoine depuis 2017. Aussi a-t-il été entendu pour faire un état des lieux du patrimoine religieux en France. « J’ai été choqué par le nombre de petites églises de campagne en état de déréliction ».

Pour l’animateur, ce phénomène serait dû à une déchristianisation du pays. « Les églises ne sont plus fréquentées et elles ne sont plus entretenues », a rappelé celui qui présente chaque année les concours du « Plus beau village de France » ou du « Monument préféré des Français ». 

Stéphane Bern a aussi relevé que la volonté politique n’était pas présente. « Ce n’est plus un enjeu électoral d’être élu maire en disant “je vais sauver l’église du village” », mais plutôt en construisant « un stade » », a t-il déploré.

« Le seul endroit où la culture et l’art sont encore disponibles et accessibles à tous »

« La première chose que les gens vont voir quand ils visitent un village, c’est l’église, qui est bel et bien au centre du village comme on disait autrefois ». L’animateur a ainsi souligné l’importance culturelle et artistique des églises, au sein des villages notamment. Il a aussi expliqué que les édifices religieux constituent 30% des dossiers reçus à la Mission Bern.

« L’église de campagne, c’est peut-être la seule chose qui reste de culture dans un village, elle peut abriter un tableau, une sculpture, une architecture romane ou gothique. C’est le seul endroit où la culture et l’art sont encore disponibles et accessibles à tous, à proximité », a-t-il rappelé, argumentant ainsi son action. « C’est pourquoi je me bats contre ceux qui ne veulent plus les entretenir, car ce n’est pas une question de culte, mais de culture et de respect de notre histoire ».

La restauration d’une église coûte en moyenne 1,5 million d’euros, nécessitant un budget bien trop élevé pour une petite municipalité.

« Il faut se mobiliser d’urgence », a conclu Stéphane Bern.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé