Stade de France : appel à la grève des lignes de RER le jour de la finale du Top 14

21 juin 2022 Mis à jour: 21 juin 2022
FONT BFONT SText size

C’est reparti pour un tour. Un préavis de grève a été déposé par les syndicats de la SNCF pour le vendredi 24 juin 2022, le jour de la finale du Top 14 de rugby opposant Castres Olympique (Tarn) et Montpellier Hérault rugby (MHR ) au Stade de France. Ce mouvement touchera plusieurs lignes de trains de banlieue et la quasi-totalité des lignes de RER.

Alors que des dizaines de milliers de supporters sont attendus pour la finale de rugby Top 14 au Stade de France, un mouvement de grève touchera les lignes A, B, C et D du RER, ainsi que les lignes H, J, K, L et R du Transilien. Les syndicats Sud-Rail mais aussi CGT, Unsa, CFDT, FO et La Base (principal syndicat des conducteurs RER de la RATP) sur certaines lignes ont appelé à la mobilisation.

Les lignes B et D du RER qui desservent le Stade de France sont concernées par ce mouvement de grève, tout comme la ligne A qui relient les banlieues est et ouest de Paris. Le RER C devrait être touché selon Sud-Rail.

Les conducteurs franciliens de la SNCF protestent contre les changements de plannings incessants qui interviennent quelques jours ou même parfois la veille de leur prise de service en raison des nombreux travaux sur les lignes, selon une source syndicale.

Viennent aussi se greffer des revendications salariales aux motifs de la grève, selon la même source. Lors de la finale de la Ligue des champions le 28 mai dernier au Stade de France, une grève des conducteurs de la RATP sur le RER B avait conduit à un report massif des voyageurs sur le RER D (SNCF), contribuant ainsi au chaos aux portes du stade.

 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé