Soupçons de viols sur mineurs : garde à vue prolongée pour le chanteur Jean-Luc Lahaye

5 novembre 2021 Mis à jour: 5 novembre 2021
FONT BFONT SText size

Soupçonné notamment de viol et agression sexuelle sur mineurs de plus de 15 ans, la garde à vue du chanteur Jean-Luc Lahaye a été prolongée jeudi matin, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Également soupçonnée de corruption de mineurs et détention d’image à caractère pédopornographique, la vedette des années 1980 avait été interpellée mercredi matin, puis placée en garde à vue dans les locaux de l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP).

L’interprète de « Papa chanteur », âgé de 68 ans, est soupçonné d’avoir eu des relations sexuelles avec deux adolescentes alors âgées de 16 et 17 ans, en 2013 et 2014, avait révélé Le Parisien, confirmé par une source proche du dossier.

Il leur aurait aussi « demandé, par internet et caméras interposées, de se dévêtir et de prendre des poses sexuelles », selon le journal.

Les mères des victimes interpellées

La garde à vue de la fille du chanteur, entendue pour « subornation de témoins et complicité de viol sur mineur de plus de 15 ans », « a été levée (mercredi) en raison de son état de santé », a précisé le parquet.

Deux femmes avaient également été interpellées, suspectées de « non-dénonciation de crime et complicité de viol sur mineur de plus de 15 ans ». La garde à vue de l’une d’elles a été prolongée, tandis que la seconde a été relâchée « sans poursuite à ce stade », a-t-il ajouté.

Selon la source proche du dossier, il s’agit des mères des deux victimes, qui les auraient encouragées à avoir des relations avec le chanteur et qui leur auraient demandé ensuite de taire les faits.

Jean-Luc Lahaye avait également été condamné en 2007 à 10.000 euros d’amende pour des relations sexuelles avec une mineure de 15 ans.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé