SNCF : grève nationale prévue le 6 juillet pour les salaires

24 juin 2022 Mis à jour: 24 juin 2022
FONT BFONT SText size

 « Confrontés à une inflation croissante et à l’absence d’augmentation générale depuis 2014 », les cheminots de la SNCF sont appelés à se mettre en grève le 6 juillet pour réclamer des hausses de salaires, ont annoncé trois syndicats ce vendredi.

« Le contexte post pandémie et géostratégique, avec la guerre en Ukraine, entraîne une flambée des prix inégalée depuis 40 ans », s’inquiètent la CGT-Cheminots, SUD-Rail et la CFDT, dans un communiqué commun.

« Les cheminots sont durement touchés » et « subissent un recul net et fort de leur pouvoir d’achat », affirment les syndicats. Le 16 juin dernier, toutes les organisations représentatives ont fait une « demande de concertation immédiate » sur la question des salaires au président de la SNCF Jean-Pierre Farandou.

« La direction a refusé de recevoir les organisations syndicales (…) renvoyant les échanges à des réunions bilatérales en cours », déplore le communiqué.

L’ensemble du personnel de la SNCF concerné

Les cheminots demandent « des mesures de rattrapage salarial de l’inflation », mais aussi « une augmentation générale des salaires et la revalorisation des primes » ou encore « une revalorisation de l’ensemble des allocations, gratifications et indemnités ».

L’Unsa-ferroviaire ne s’est pas encore jointe à l’appel à la grève et donnera sa réponse quant à sa participation le 28 juin prochain. L’ensemble du personnel de la SNCF est concerné par cet appel à cesser le travail.

 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé