Fusillade en Allemagne : six personnes ont perdu la vie, deux blessés graves, le suspect interpellé

24 janvier 2020 Mis à jour: 24 janvier 2020
FONT BFONT SText size

Selon la police, cette fusillade serait liée à un différend personnel.

Une fusillade, dont l’auteur présumé a été interpellé, a fait six morts et deux blessés graves vendredi à Rot am See (sud-ouest de l’Allemagne), selon la police locale qui évoque une piste familiale.

D’après le quotidien Bild, la fusillade s’est produite dans une auberge près de la gare de Rot am See, une petite commune de 5 200 habitants proche de Stuttgart, dans l’État régional du Bade-Wurtemberg.

Plusieurs personnes ont également été blessées, dont deux grièvement, au cours de cette fusillade qui s’est produite vendredi vers 12H45 (11H45 GMT). La police locale, qui a confirmé le bilan en milieu d’après-midi, a déployé sur place un important dispositif.

Tous de la même famille

Les victimes, découvertes selon Bild dans l’entrée de l’auberge, participaient à une « réunion de famille », affirme le Spiegel sur son site internet, citant une source policière. La police a indiqué, « selon de premières informations », que le suspect, « un Allemand », et les victimes faisaient partie de la même famille.

Le tireur présumé est un homme né en 1983, selon Bild. Il a agi seul et il n’y a aucun indice de l’éventuelle existence d’un complice, selon l’agence allemande dpa.

La police d’Aalen, ville située non loin de Rot am See, a déclaré que cette fusillade semblait liée à un différend personnel.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé