Singapour détient le record de cas COVID-19 quotidiens malgré un taux de vaccination élevé

6 octobre 2021 Mis à jour: 6 octobre 2021
FONT BFONT SText size

Le 1er octobre, Singapour a atteint son plus haut nombre quotidien d’infections au COVID-19 depuis le début de la pandémie, bien que la majorité de sa population soit vaccinée.

La cité-État d’Asie du Sud-Est a enregistré ce nouveau record de 2 909 cas de COVID-19 le 1er octobre, selon un communiqué du ministère de la Santé publié le 2 octobre, tout en précisant que plus de 98 % des personnes infectées ne présentent que des symptômes légers, voire aucun.

« C’est le résultat de la vaccination de la grande majorité de notre population, qui a souffert d’une maladie bénigne alors que des cas d’infection se déclarent », indique le communiqué. « Néanmoins, nous renforçons nos soins de santé et notre capacité de réponse pour faire face à l’augmentation des cas. »

La récente flambée des infections au COVID-19, la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois), après l’assouplissement de certaines restrictions, a poussé Singapour à suspendre toute nouvelle réouverture. Le gouvernement a également renforcé les restrictions imposées la semaine dernière, qui limitent les rassemblements sociaux à deux personnes et rendent le travail à domicile obligatoire.

Le gouvernement a déclaré que les mesures plus strictes étaient des « pauses temporaires » nécessaires pour gagner du temps afin d’accroitre la capacité des soins de santé, de mettre en place davantage de structures d’isolement, d’atteindre un plus grand nombre de personnes non vaccinées et de faire des rappels à ceux qui en ont besoin.

Plus de 80 % de la population de Singapour a été vaccinée contre le virus PCC.

« Nous avons déjà dit qu’en raison de notre taux de vaccination élevé, nous ne nous concentrons plus uniquement sur les chiffres clés », a déclaré le ministre des Finances, Lawrence Wong, lors d’une conférence de presse le 2 octobre, « Nous nous concentrons sur les personnes gravement malades et nous nous assurons que notre système de santé est capable de les prendre en charge ».

Le communiqué du ministère de la Santé note que, bien que le nombre de cas quotidiens doive augmenter ce mois-ci, le taux d’augmentation semble avoir légèrement ralenti, et que la grande majorité des patients du COVID-19 sont actuellement asymptomatiques ou présentent des symptômes légers, et sont aptes à se rétablir à domicile.

Le pourcentage de patients nécessitant des soins intensifs reste faible, à environ 0,2 %, selon le rapport.

« Toutefois, avec des cas plus élevés, cela peut se traduire par un nombre absolu plus important. Actuellement, 34 lits de soins intensifs sont occupés et nous nous attendons à ce que ce nombre augmente », a indiqué le ministère de la Santé.

Les responsables n’ont pas précisé combien de nouveaux cas signalés étaient des infections nouvelles chez des personnes entièrement vaccinées contre le COVID-19. Selon les estimations, le nombre de cas à Singapour devrait bientôt dépasser les 3 200 cas quotidiens, et la ville-état pourrait même commencer à enregistrer 5 000 cas quotidiens vers la mi-octobre, selon les responsables de la santé.

Cette annonce intervient après que Singapour a fait les gros titres lorsque le Premier ministre Lee Hsien Loong a annoncé, en mai, le projet du gouvernement de « vivre avec le virus » et d’abandonner progressivement l’approche « COVID-zéro ».

« Notre objectif doit être de maintenir la communauté dans son ensemble en sécurité tout en acceptant que certaines personnes puissent être infectées de temps à autre », a déclaré le Premier ministre à l’époque.

Le gouvernement a déclaré que Singapour allait étendre son programme de rappel du COVID-19 ce mois-ci, compte tenu de la récente flambée des infections. Les résidents âgés de 50 à 59 ans pourront recevoir une troisième dose de vaccin COVID-19 à partir du 4 octobre.

Les responsables de la santé envisagent également de recommander une injection de rappel pour quelques groupes de population supplémentaires, tels que les travailleurs de la santé, les travailleurs de première ligne et les personnes se trouvant dans « d’autres environnements vulnérables ».

Le ministère de la Santé a réitéré le plan de Singapour pour vivre avec le virus, affirmant que son objectif a « toujours été de minimiser les décès tout en rouvrant progressivement nos activités sociales et économiques. »

« Cela nécessite également un changement collectif dans nos mentalités. Nous devons apprendre à vivre avec le virus, et comprendre que pour la grande majorité, notamment les personnes vaccinées, il ne s’agit pas d’une maladie grave. »

Reuters a contribué à cet article.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé