Shen Yun : « La beauté sauve le monde », dit un auteur

Shen Yun : « La beauté sauve le monde », dit un auteur

L’écrivain Vincent Mirabel à l’occasion du spectacle Shen Yun le samedi 19 janvier, dans l’enceinte du Palais des Congrès. (NTD Television)

2019/01/21

PARIS – La compagnie Shen Yun Performing Arts entamait ses dernières représentations pour le mois de janvier.

Vincent Mirabel se trouvait parmi les spectateurs venus découvrir ou redécouvrir la très riche culture traditionnelle chinoise. Cet écrivain passionné de cinéma est aussi enseignant en audiovisuel et en cinématographie. Il s’est rendu célèbre en écrivant des ouvrages tels que L’histoire du cinéma pour les Nuls ou encore 200 répliques cultes du cinéma.

« Vous nous avez conviés à un magnifique voyage culturo-historico-artistique. C’est de toute beauté ! », s’est exclamé M. Mirabel au micro de NTD Television.

« Je suis heureux ! », a-t-il confié, décrivant sa découverte des différents aspects du spectacle.

« Ce que j’ai beaucoup aimé au début, c’est d’abord les costumes : on est vraiment dans l’harmonie des couleurs », a-t-il souligné avec enthousiasme. Fabriqués à la main, les costumes traditionnels, chatoyants et aériens, célèbrent les différentes dynasties qui se succédèrent pendant les 5000 ans d’histoire de la Chine, ainsi que la mosaïque d’ethnies qui la peuplèrent.

« Puis ensuite, vient la musique magnifique, qui nous permet de faire le pont entre nos musiques à nous et surtout la musique chinoise ». L’orchestre de Shen Yun est unique au monde, réussissant à allier les sonorités des instruments de musique occidentaux avec des solistes instrumentaux chinois. Pipa, erhu ou luth chinois viennent ainsi ponctuer l’orchestre symphonique de leurs sonorités si spécifiques.

« Et enfin, tout se met à s’animer, c’est la danse, c’est magnifique », a précisé M. Mirabel. La danse classique chinoise, à la fois gracieuse et si athlétique, a une histoire de plusieurs milliers d’années, mêlant postures, acrobaties et particulièrement le yun, que l’on pourrait traduire par l’expression sur scène de l’esprit intérieur du danseur. C’est ce yun qui permet ainsi d’exprimer des sentiments et des émotions et par là-même de raconter des histoires sans recourir à la parole.

En spécialiste de l’audiovisuel, M. Mirabel aura sans doute repéré et apprécié ces différents aspects si spécifiques et nécessitant un professionnalisme hors pair.

Mais au-delà du visuel et des sonorités, Vincent Mirabel aura aussi ressenti « beaucoup de sérénité », comparant le spectacle à « un bain de beauté ».

« Je trouve qu’on a eu un bain de beauté, puis on repart avec beaucoup de sérénité », a-t-il confié à NTD, expliquant que « ce genre de spectacle a une vision très paisible pour aider le monde. Cela fait des ponts entre l’Occident et l’Orient, c’est donc un très bel effort d’unité. »

Selon Vincent Mirabel, « la beauté est certainement ce qui peut nous unir le plus tous ensemble », l’amenant à cette conclusion : « Je crois que la beauté sauve le monde ».

Propos recueillis par NTD Television

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’un des évènements culturels les plus importants de notre temps et assure la couverture des réactions du public depuis la création de la compagnie en 2006.