Shen Yun à Paris : « On est emporté dans les cieux et dans les rêves »

Shen Yun à Paris : « On est emporté dans les cieux et dans les rêves »

Janig Guillanton, ancienne directrice déléguée du groupe Altares-Dun&Bradstreet, se trouvait parmi les spectateurs venus découvrir le spectacle Shen Yun le 18 janvier 2019. (NTD Television)

2019/01/24

PARIS – Pendant cinq jours, le public parisien a pu découvrir la nouvelle programmation de la compagnie Shen Yun Performing Arts pour cette année 2019.

Janig Guillanton, ancienne directrice déléguée du groupe Altares-Dun&Bradstreet, se trouvait parmi les spectateurs venus découvrir la culture traditionnelle chinoise.

« C’est une très belle surprise à Paris ce soir », a confié Mme Guillanton au micro de NTD Television lors de l’entracte du spectacle. En spécialiste de l’analyse et de la synthèse des informations, Mme Guillanton présente les trois éléments remarquables qui l’auront davantage touchée dans la performance de la compagnie.

« On a adoré les chorégraphies magnifiques, toutes complémentaires, hyper rythmées, et des costumes magnifiques ! Et la troisième chose, c’est une découverte de la culture chinoise qui m’a beaucoup étonnée et épatée… Et qui gagne à être connue ! »

De la signification du nom Shen Yun, se traduisant par « la beauté des êtres divins qui dansent », Janig Guillanton comprend cette appellation et y adhère, expliquant son ressenti ainsi : « On est emporté dans les cieux et dans les rêves ! C’est une belle histoire. On est complètement embarqué ! »

Ainsi, Shen Yun s’est donnée pour mission de faire renaître les 5000 ans d’histoire et de culture traditionnelle chinoise. Cette initiative, Mme Guillanton la découvre et pense notamment au peuple chinois lui-même : « Je ne savais pas du tout qu’il y avait cette vocation dans ce spectacle et cela me fait très plaisir. Justement, je sais que les Chinois essaient de retrouver leur culture en ce moment, c’est une très belle manière de le faire. Bravo ! Félicitations ! »

Seulement, si la compagnie se produit maintenant dans les plus grandes villes de la planète, elle ne peut pas encore venir en Chine. Sur le site de Shen Yun Performing Arts, il est expliqué que « Shen Yun serait heureux de s’y produire, mais le Parti communiste chinois ne le permet pas… Ce qui rend Shen Yun unique, c’est qu’en plus de l’art et de la beauté perçus, Shen Yun incarne l’essence spirituelle de la civilisation chinoise – des idées comme l’harmonie entre le Ciel, la Terre et l’Humanité. C’est exactement cet aspect des traditions chinoises que le régime communiste a tenté de détruire. Il voit la renaissance de cette culture – et Shen Yun – comme une menace et ne permet donc pas à Shen Yun de se produire en Chine. »

Outre cet aspect, la compagnie présente un tableau évoquant l’actualité contemporaine d’une terrible répression lancée par le Parti depuis 1999 : la persécution et le trafic d’organes perpétrés sur des pratiquants de Falun Gong, une discipline de méditation profondément ancrée dans cette culture traditionnelle chinoise.

De cette réalité, Mme Guillanton s’est dite « très étonnée« , trouvant cela « triste ». Mais, elle souhaite « pour tous les Chinois, qu’ils retrouvent leur culture. »

« Cela me parait très important, donc, continuez ! Surtout, continuez ! Sincèrement. C’est la liberté », a-t-elle ainsi conclu, recommandant le spectacle à tous… « mille fois ! »

Propos recueillis par NTD Television

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’un des évènements culturels les plus importants de notre temps et assure la couverture des réactions du public depuis la création de la compagnie en 2006.