Shen Yun à Genève : « Un art qui touche toute l’humanité ! »

Shen Yun à Genève : « Un art qui touche toute l’humanité ! »

Madame Aeris a été « époustouflée » par la deuxième représentation de Shen Yun à Genève le 8 avril dernier. (NTDTV)

2017/04/18

GENEVE – Entre le lac Léman et les sommets alpins, la ville de Genève dévoile ses atours de printemps. Ce premier week-end d’avril était l’occasion pour beaucoup de renouer avec les sorties printanières mettant la nature à l’honneur.

Au Bâtiment des Forces Motrices, c’est au voyage que les spectateurs étaient invités, mais pas n’importe lequel ! Depuis leur fauteuil, les Genevois ont pu plonger dans l’histoire et la culture authentique de la Chine ancienne. La Terre du Divin, telle qu’elle était ainsi nommée par ses habitants, renaît chaque année dans un programme toujours différent présenté par la célèbre compagnie de danse et de musique classique chinoise, Shen Yun Performing Arts. Sur le site de la compagnie, fr.shenyunperformingarts.org, on peut ainsi lire ceci : « Nous vous invitons aujourd’hui à visiter cette civilisation perdue. Pour que ce voyage soit possible, nous avons repoussé les limites des arts de la scène et marié les légendes antiques avec des innovations technologiques, les costumes historiques avec un gigantesque fond scénique animé. La danse classique chinoise tisse la trame de ce récit, pour partager avec vous des traditions ethniques et populaires magnifiquement diverses. Baigné dans un son orchestral enchanteur, vous allez vivre une expérience sensorielle et émotionnelle que vous ne retrouverez nulle part ailleurs. » On comprend alors que la compagnie a su allier le meilleur des nouvelles technologies avec la tradition des mythes, des légendes et des ethnies qui peuplèrent la Chine ancestrale.

« [Les artistes de Shen Yun] sont vraiment dédiés à leur art ! C’est à un autre niveau, un niveau qui touche toute l’humanité et c’est très émouvant. »

-Julia Aeris

Julia Aeris, musicienne classique de l’Orchestre de la Suisse Romande, était présente samedi soir au BFM de Genève. Se qualifiant elle-même de « puriste » quant aux genres musicaux, elle a tout de même décidé de venir assister à ce spectacle se présentant comme un « pont entre l’Orient et l’Occident ». En effet, l’orchestre symphonique occidental est accompagné de solistes orientaux jouant de l’erhu, de la pipa, du luth chinois, du gong

« C’est absolument merveilleux, je suis époustouflée ! », s’est enthousiasmée Mme Aeris. « J’aime beaucoup le mélange des instruments chinois avec des instruments de l’Ouest ! Je préfère même plus entendre les instruments chinois… »

Elle s’est ainsi dite « très touchée par la prestation des solistes » qu’elle a trouvée « très jolie, très intense, très présente ».

Des différents instruments orientaux entendus, Mme Aéris a ainsi particulièrement apprécié la pipa qui présente « une couleur vraiment différente », avouant préférer de la part des musiciens, « les choses plus légères, les moments où ils sont un peu plus tranquilles ». « Mais c’est personnel, je trouve que c’est très bien fait et je trouve que ça va très bien avec la danse », a-t-elle précisé.

« La beauté du geste »

La danse classique chinoise est pratiquée par les danseurs de Shen Yun, elle constitue un système de danse très complet et très ancien – plusieurs milliers d’années – qui permet d’exprimer des émotions et des sentiments grâce au yun des danseurs, terme que l’on pourrait traduire par le maintien ou encore, la beauté intérieure des danseurs.

De la danse classique chinoise qu’elle découvrait pour la première fois, c’est « la beauté du geste » qui a ainsi particulièrement émue Julia Aeris, qu’elle décrit ainsi : « le geste avec tellement de finesse, avec tellement de précision, de beauté et de fluidité… et de facilité ! C’est juste touchant à voir ».

Cette beauté intérieure, elle l’a perçue entre autres à travers l’expression des danseurs : « On voit toujours les danseurs qui sourient sur scène, mais avec un sourire tellement naturel que c’est convaincant ! »

En tant que musicienne d’un orchestre national, Mme Aeris a ainsi eu la chance de se produire dans d’autres pays, dont « une tournée en Chine communiste », précise-t-elle. « C’était déjà très touchant d’avoir cette rencontre avec la culture chinoise, mais je suis très heureuse d’avoir cette rencontre avec la culture chinoise classique, de voir un petit peu les mondes différents. Je trouve que c’est très intéressant pour le monde de garder précieusement ce trésor. »

Julia Aeris conclut en soulignant que les artistes de Shen Yun Performing Arts « sont vraiment dédiés à leur art ! C’est à un autre niveau, un niveau qui touche toute l’humanité et c’est très émouvant. »

Propos recueillis par NTDTV.

Shen Yun Performing Arts se produit à Paris les 21 et 22 avril. Suivront Montpellier (25-26 avril) et Nantes (28-29 avril).

Pour en savoir plus : fr.shenyun.com. La compagnie Shen Yun Performing Arts est basée à New York et comprend cinq compagnies présentant des spectacles simultanément partout dans le monde.
 Epoch Times est média partenaire de Shen Yun.