Shaïna, violée à 13 ans et brûlée vive car tombée enceinte à Creil : « Ce n’est pas un fait divers, mais un fait de société »

10 septembre 2021 Mis à jour: 10 septembre 2021
FONT BFONT SText size

Parce qu’elle avait été violée à 13 ans, Shaïna aurait été victime de la réputation de « fille facile » dans un quartier de Creil (Oise). L’adolescente a été tuée en 2019, alors âgée de 15 ans. Le principal suspect, un mineur au moment des faits, va être renvoyé devant la cour d’assises des mineurs de l’Oise sur décision du juge d’instruction en charge du dossier.

Sur décision du juge d’instruction, le meurtrier présumé de Shaïna, adolescente tuée en 2019 à l’âge de 15 ans à Creil, va être renvoyé devant la cour d’assises des mineurs de l’Oise, ainsi que le rapporte Le Monde. La jeune fille aurait été victime de sa réputation de « fille facile » dans la cité, pour avoir été violée à 13 ans.

Victime de la réputation de « fille facile », un élément qui aurait causé sa mort

Au moment des faits, la jeune fille avait déclaré avoir été forcée à participer à une « tournante » par son petit ami de l’époque. Celui-ci l’aurait menacé de dévoiler des photos intimes obtenues sous la contrainte, relate France 3 Hauts-de-France. D’où la réputation de « fille facile » dont elle avait été victime par la suite, ce qui aurait été un élément impliquant sa mort, d’après la famille de la victime interrogée par Le Monde. Cette affaire, qui avait bouleversé Creil en octobre 2019, n’avait alors pas été très médiatisée en raison des pressions culturelles et religieuses, sur fond de tabou concernant la sexualité hors mariage, ainsi que l’a révélé une enquête du Monde.

Omar O. est le principal suspect du meurtre de Shaïna et est aujourd’hui âgé de 19 ans. Shaïna serait tombée enceinte de lui. L’adolescent, bien que n’assumant pas cette relation, avait admis devant les psychologues s’être intéressé à cette jeune fille en raison de sa réputation, indique Valeurs actuelles.

Le principal suspect renvoyé devant la cour d’assises des mineurs de l’Oise

Après la disparition de la jeune fille le vendredi 25 octobre 2019 aux alentours de 22 h, son corps calciné avait été découvert deux jours plus tard, dans un cabanon des jardins familiaux de la ville situé à 500 mètres du domicile de Shaïna, rapporte France 3 qui ajoute qu’elle avait été poignardée avant d’être brûlée, selon l’autopsie. Omar O. se serait vanté de l’avoir tuée, stipule Valeurs actuelles. « Les gars du quartier le vannaient en lui disant qu’il avait mis une pute enceinte et ça ne lui plaisait pas du tout », indique l’un d’entre eux.

Omar O. se trouve toujours en détention provisoire et son avocat entend faire appel du renvoi de son client devant les assises, ainsi que l’a confirmé Le Courrier picard. Selon lui, son client est victime d’« une rumeur qui l’a désigné, qui s’est propagée jusqu’à la prison. L’instruction n’a été faite qu’à charge pour solidifier cette rumeur ». Ainsi que le souligne encore Valeurs actuelles, l’avocat de la famille de Shaïna considère quant à lui que cette affaire n’est pas « un fait divers, mais un fait de société qui dit beaucoup de choses sur la place des femmes et de la sexualité dans les cités ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé