Sevran : le policier, renversé par un fourgon volé et auteur du tir, en garde à vue à l’IGPN pour « violences volontaires »

31 mars 2022 Mis à jour: 5 avril 2022
FONT BFONT SText size

Le policier auteur du tir qui a tué un homme âgé de 33 ans lors d’un contrôle à Sevran a été placé mercredi 30 mars en garde à vue pour « violences volontaires », quatre jours après ce décès qui provoque de vives tensions dans plusieurs communes de Seine-Saint-Denis.

N’ayant pu être auditionné plus tôt en raison de son hospitalisation « en état de choc », le fonctionnaire de police a été placé en garde à vue peu après 14H00.

Le maire de Sevran a lancé un communiqué suite à la mort de l’individu qui a foncé avec une fourgonnette signalée volée sur un policier de la BAC.

Le syndicat des Commissaires de la Police Nationale a aussitôt réagi au communiqué du maire de Sevran. « Tweet scandaleux et plus que tendancieux. Il manque : fourgon volé, délit de fuite avec policier renversé, camion/colis volés. Un élu de la République doit la vérité à ses administrés ».

Quatre nuits de violences et de dégradations urbaines

La mort de cet habitant du quartier des Beaudottes, prénommé Jean-Paul, a provoqué quatre nuits consécutives d’échauffourées dans plusieurs communes de Seine-Saint-Denis, limitrophes du quartier.

À Sevran, Aulnay-sous-Bois et Tremblay-en-France, villes populaires situées au nord-est de Paris, des véhicules et des poubelles ont été incendiés et des projectiles jetés sur les forces de l’ordre, selon une source policière. Personne n’a jusque-là été blessée, a-t-elle ajouté.

Dans son communiqué, le procureur de la République de Bobigny confirme que le policier a fait feu à une seule reprise. Mardi, l’autopsie a confirmé que le tir était à l’origine du décès.

« À ce stade de l’enquête diligentée par l’IGPN, il est placé en garde à vue du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner », a annoncé en début de soirée le procureur Eric Mathais dans un communiqué.

 


Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé