Ses légumes bio refusés par la grande distribution, il décide de les vendre à la ferme pour 1 euro le kilo

24 janvier 2023 Mis à jour: 24 janvier 2023
FONT BFONT SText size

Un agriculteur Bio de Thieux, un village de 450 habitants situé dans l’Oise, a lancé une opération de vente de ses légumes à un prix défiant toute concurrence. Il s’agit pour lui de ne pas avoir à les jeter, certains ayant de petits défauts.

Pour Clément Leturcq, il était hors de question de laisser perdre ses légumes bio, dont la grande distribution ne voulait pas. Il a donc décidé de les vendre directement aux consommateurs, sans passer par un intermédiaire, pour le prix de 1€ le kilo. Les clients n’ont pas hésité à se déplacer, ce dimanche 22 janvier, pour faire le plein.

Certains n’ont pas hésité à parcourir plusieurs dizaines de kilomètres

Betteraves, pommes de terre, carottes, tout était à 1€le kilo, rapporte Le Parisien. Une cliente, qui dit se méfier « des fausses promos des supermarchés », était ravie car chez Clément Leturcq, « c’est de la bonne qualité et c’est directement au producteur ». Pour elle, c’était une aubaine à saisir, surtout en cette période d’inflation galopante.

L’opération flash de cet agriculteur a été un réel succès, certains clients n’hésitant pas à faire plusieurs dizaines de kilomètres pour venir faire le plein de légumes bio.

« Pour donner un coup de pouce aux consommateurs »

Au départ, cet agriculteur du plateau picard avait dans l’idée de vendre ses potimarrons, refusés par la grande distribution en raison de leurs petites taches noires. Des défauts qui n’altéraient en rien le goût et la qualité de ses produits. « Je me suis dit que pour donner un coup de pouce aux consommateurs, j’allais proposer ma production moins chère qu’en grande surface », explique-t-il au quotidien francilien, avant d’ajouter : « Je baisse donc les prix des potimarrons et je propose le reste, betteraves, pommes de terre et carottes, à 1€ le kilo, car je ne suis pas sûr que les gens viendraient juste pour les potimarrons. »

Clément Leturcq souhaite par ailleurs que cette opération sensibilise les clients sur les difficultés liées à sa profession. Sur la page Facebook de l’EARL Du Tilleux, il est indiqué : « Rappelez-vous qu’à chaque repas il se cache un agriculteur (trice) qui travaille sans compter ses heures pour vous nourrir et proposer les meilleurs produits. » « Aidez les agriculteurs qui font de la vente locale, et pour moi de l’agriculture bio », conclut le message.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé