Un serval capturé après plusieurs heures d’errance dans des jardins à Tourcoing

6 juillet 2022 Mis à jour: 6 juillet 2022
FONT BFONT SText size

À Tourcoing dans le Nord, un serval a été découvert en train d’errer dans plusieurs jardins d’habitants. Après plusieurs heures de vagabondage, il a finalement été anesthésié et confié à la police municipale, qui a retrouvé son propriétaire.

Cette histoire a eu lieu dimanche 19 juin, vers 16h45 dans les rues de Tourcoing. Ce jour-là, depuis le début de l’après-midi, une sorte de grand chat a été vu par les habitants, vagabondant à travers plusieurs jardins. « On a vu comme un mini-léopard », a témoigné l’un d’eux, selon La Voix du Nord.

Alertés par la présence du félin, des pompiers ont en effet découvert un serval. Et après une intervention rue de Guisnes, l’animal a été anesthésié à l’aide d’une fléchette et récupéré par la police, a rapporté Actu.fr.

Mais qu’est-ce qu’un serval faisait là ? Selon les forces de l’ordre, qui ont retrouvé son propriétaire, le félin domestiqué a quitté son lieu de résidence pour une promenade dans les quartiers alentours. Il aura tout de même fallu 3 heures de surveillance par les équipes cynotechniques du Sdis 59 pour l’attraper. Au total, un drone a été nécessaire à l’intervention, ainsi que 13 sapeurs-pompiers.

Par la suite, Éric Denœud, adjoint en charge de la sécurité et de la condition animale, a déclaré : « Nous avons eu un échange avec l’Office français de la biodiversité, la police environnementale, nous vérifions les éléments que nous avons. Les conclusions permettront de déterminer si la détention d’un tel félin est  »seulement » très réglementée ou interdite ».

Dans le deuxième cas, une saisie de l’animal pourrait être décidée.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé