Selon une ministre britannique, les écoles ne devraient pas enseigner que les Blancs sont « privilégiés »

28 juin 2021 Mis à jour: 28 juin 2021
FONT BFONT SText size

Les écoles britanniques ne devraient pas enseigner l’expression « privilège blanc » à moins d’expliquer qu’il s’agit d’un concept « très controversé », parce qu’il divise et est « inutilement antagoniste », a averti une ministre du gouvernement britannique.

Dans le Telegraph, Kemi Badenoch, ministre britannique de l’Égalité des chances, a déclaré : « L’attention intense portée à la race au cours de l’année dernière conduit à une racialisation accrue des questions et des incidents dans la société. »

« La normalisation du terme ‘privilège blanc’ n’élimine pas le racisme, elle renforce l’idée que tout et chacun autour des minorités ethniques est raciste et rend la population blanche majoritaire plus consciente de sa race et exacerbe les sentiments de différence, créant ainsi une société moins cohésive », a-t-elle écrit.

Mme Badenoch cite un récent rapport de la Commission britannique sur les disparités raciales et ethniques (CRED), selon lequel l’expression « privilège blanc », loin d’aider à combattre le racisme, « attise les divisions et marginalise les plus défavorisés ».

La semaine dernière, la commission parlementaire britannique chargée de l’éducation a déclaré que l’utilisation de termes tels que « privilège blanc » pouvait être l’une des raisons pour lesquelles les élèves blancs de la classe ouvrière accusent un retard persistant.

La commission a déclaré que son enquête de 14 mois sur les élèves blancs en retard issus de milieux défavorisés avait montré que « les élèves blancs pauvres sont loin d’être ‘privilégiés’ dans leur éducation ».

Compte tenu de ces faits, M. Badenoch a déclaré : « Nous ne devrions pas utiliser inconsidérément la couleur de la peau comme un indicateur de désavantage. »

La ministre s’est inquiétée du fait que l’endoctrinement des enfants avec des concepts aussi radicaux a augmenté au Royaume-Uni.

La BBC, un diffuseur public censé être impartial, a récemment publié une vidéo conçue pour les enfants affirmant que les enfants blancs ont le devoir de comprendre leur « privilège » afin que la société soit « plus juste et plus égale ».

Mme Badenoch a déclaré avoir reçu des lettres de tout le Royaume-Uni lui faisant part de l’impact humain de la radicalisation croissante sur la question de la race.

Dans un cas, une jeune fille asiatique métisse a été retirée de l’école à Birmingham après avoir été brutalisée parce qu’elle « était blanche ».

Dans un autre cas, une mère s’est plainte que son fils de 10 ans, le seul enfant noir de son école écossaise, ait été obligé de se lever en assemblée et de parler de son expérience du racisme pour « éduquer » ses camarades.

M. Badenoch a déclaré que le gouvernement conservateur « établira un nouveau programme positif pour le changement ».

« Notre approche mettra l’appartenance et la promotion d’un sentiment d’identité partagé au cœur de son action – en se concentrant non pas sur ce qui nous divise mais sur ce qui nous unit », a-t-elle déclaré.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé