Selon Henri Guaino, «la guerre civile peut arriver en France»

31 mai 2022 Mis à jour: 31 mai 2022
FONT BFONT SText size

L’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, a réagi sur CNews à propos des débordements survenus aux abords du stade de France pour la finale de la Ligue des Champions, ce samedi 28 mai. D’après lui, ce type de phénomène reflète « le symptôme d’un malaise très profond de nos sociétés ».

L’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, est revenu sur les incidents qui ont secoué les abords du Stade de France, en marge de la finale de la Ligue des Champions. Il s’est exprimé au micro de CNews ce dimanche 29 mai, alors qu’il était l’invité du Grand Rendez-Vous, présenté par Sonia Mabrouk.

« Ce qui est arrivé aux générations passées peut se reproduire »

Selon l’ex-député LR des Yvelines, « ce qui est arrivé aux générations passées peut se reproduire ». Il a encore déclaré : « La guerre civile, elle est arrivée dans le passé, et peut nous arriver ! » Henri Guaino a rappelé que ce n’était pas la première fois « que la société occidentale traversait un malaise profond ».

« L’Occident, qui est toujours prompt à donner des leçons au monde entier, donne aujourd’hui l’image de sociétés qui se fracturent et qui n’arrivent plus à gérer la violence qui monte », a encore stipulé l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy ce 29 mai. Et pour lui, cela reflète « le symptôme d’un malaise très profond de nos sociétés ».

« Les sociétés très divisées essaient toujours de se réunifier dans la violence »

Il a également dénoncé une « désagrégation de toute l’armature de principes, de valeurs, d’imaginaire commun qui nous permet de vivre ensemble ». Il fait le constat que ces sociétés – qui « se sont ouvertes de manière inconsidérée, sans précautions, à la mondialisation » – sont « très divisées », et tentent toujours « de se réunifier dans la violence ».

Ce samedi 28 mai au stade de France, alors que le match opposait Liverpool au Real Madrid, des vols et des agressions se sont produites au cours de la soirée. Bertrand Latour, journaliste de L’Équipe, s’est notamment fait agresser par des supporters de Liverpool. « Je sortais du RER D pour rejoindre le Stade de France quand un Français a dit à des supporters de Liverpool bourrés que j’étais un journaliste ‘pro-Madrid’, ce que je ne suis pas évidemment », a indiqué Bertrand Latour, ainsi que le relate L’Équipe. Le journaliste s’en est sorti avec une entaille à la pommette.

Au total, soixante-huit personnes ont été interpellées ce samedi soir. De plus, trente-neuf ont été placées en garde à vue. Les politiques ont souligné le manque d’organisation de la préfecture, pointant les nombreux délits.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé