Selon un analyste de données, plus de 21.000 anomalies électorales concernant la Géorgie ont été envoyées à des représentants de l’État

11 décembre 2020 Mis à jour: 9 avril 2021
FONT BFONT SText size

Matt Braynard, le chef du Projet d’intégrité des électeurs, a déclaré le 10 décembre qu’il avait fourni des preuves de plus de 21 000 anomalies et irrégularités électorales à trois hauts responsables de la Géorgie.

Dans une lettre adressée au gouverneur Brian Kemp, au Secrétaire d’État Brad Raffensperger et au procureur général Chris Carr, M. Braynard a déclaré avoir envoyé par FedEx une enveloppe avec une clé USB « contenant des preuves de bulletins de vote illégaux qui ont été déposés » en Géorgie lors des élections du 3 novembre. M. Braynard a déclaré qu’il avait obtenu ces preuves via le Projet d’intégrité des électeurs, qui, à son tour, a été « payé par des contributions financées par un grand nombre de vos résidents ».

M. Braynard a déclaré que son équipe a pris contact avec les électeurs que la Géorgie a identifiés comme ayant demandé un bulletin de vote par correspondance, mais ne l’ayant pas retourné.

M. Braynard a également pris note des électeurs qui ont dit au centre d’appel qu’ils n’avaient pas demandé de bulletin de vote « bien que l’État les ait identifiés comme ayant demandé un bulletin de vote par correspondance », ainsi que des électeurs qui ont dit au Projet d’intégrité des électeurs qu’ils avaient demandé un bulletin de vote et l’avaient renvoyé par la poste, bien que la Géorgie n’ait pas enregistré leur réception.

D’autres tableaux comprennent des preuves d’électeurs qui ont voté dans deux États différents, dont la Géorgie ; des électeurs qui ont été « inscrits » pour voter avec une adresse inscrite dans un établissement du service postal américain et « déguisés en appartement » ou en boîte postale, selon la lettre. Matt Braynard a également souligné d’autres irrégularités présumées qui se sont produites pendant l’élection en Géorgie.

« Je suis bien conscient que l’examen de ces preuves peut être une tâche qui prend du temps et qui est compliquée », a écrit M. Braynard. « Pour vous aider dans cette entreprise, je suis heureux de me rendre disponible pour assister votre personnel à la valider. »

Le personnel du bureau du procureur général de Géorgie et du bureau du secrétaire d’État n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires d’Epoch Times concernant la lettre de M. Braynard.

Le secrétaire d’État Brad Raffensperger a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve d’irrégularités qui pourraient renverser les résultats des élections et a fait pression pour la certification. Le 7 décembre, il a annoncé que la Géorgie avait de nouveau certifié ses résultats électoraux à la suite d’un recomptage, bien que le comté de Coffee ait déclaré qu’il n’était pas en mesure de reproduire les résultats sur les machines à voter.

« Je peux vous donner la liste des personnes qui ont voté lors de cette élection et qui ont déposé des cartes nationales de changement d’adresse en Géorgie, en s’installant dans un autre État », a écrit M. Braynard le mois dernier à propos de l’élection en Géorgie.

« Et je peux également vous montrer les inscriptions ultérieures de ces personnes dans d’autres États, qui ont ensuite voté par anticipation ou par correspondance en Géorgie », a-t-il ajouté. « Je peux vous montrer les noms des personnes et les enregistrements de ces personnes ayant voté dans plusieurs États et les données brutes que les États mettent à disposition. »

À peu près au même moment, M. Braynard a déclaré dans un post sur Twitter que le FBI l’a contacté au sujet des découvertes de son groupe « qui indiquent des bulletins de vote illégaux », ajoutant qu’il « a livré à l’agence toutes [les] données [de son équipe], y compris les noms, adresses, numéros de téléphone, etc ».

Élections américaines – Trump interviendra dans le procès du Texas

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé