Seine-et-Marne : bagarre géante à la foire aux fromages et aux vins de Coulommiers, six personnes interpellées

12 avril 2022 Mis à jour: 12 avril 2022
FONT BFONT SText size

Une impressionnante bagarre a éclaté ce samedi 9 avril au soir, à la foire aux fromages et aux vins de Coulommiers (Seine-et-Marne). Une centaine de personnes se sont affrontées et les policiers ont également été pris à partie.

Une centaine de personnes, armées de couteaux et de machettes pour certaines d’entre elles, ont pris part à la rixe qui a explosé ce samedi vers 22 h 30, dans l’allée centrale de la foire aux fromages et aux vins de Coulommiers. Cette échauffourée a commencé au niveau de la buvette tenue par une association locale de rugby.

« Sur fond de consommation abusive d’alcool »

« On ne connaît pas encore l’origine exacte mais il pourrait s’agir de mauvais regards ou d’insultes et c’est sur fond de consommation abusive d’alcool », a indiqué le parquet de Meaux, ainsi que le relate Le Parisien.

Les forces de l’ordre sont intervenues pour tenter de disperser les belligérants – dont certains seraient des gens du voyage du secteur et de l’Aisne, précise le quotidien régional – mais elles ont été elles aussi prises à partie par une trentaine d’individus.

Six membres des forces de l’ordre blessés

Au total, six membres des forces de l’ordre ont été blessés et ont décidé de porter plainte. Parmi ces membres, l’un avait une fracture du nez et l’autre devait passer un examen radiologique, ayant reçu un coup au niveau de la mâchoire, selon le syndicat Unité SGP Police. Le parquet souligne que « ce ne sont pas des blessures gravissimes mais elles vont occasionner des ITT ».

Quant aux suspects, six ont été interpellés. Ils ont été placés en garde à vue pour violence volontaire avec armes et violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique.

La foire, qui s’est terminée ce lundi, a ensuite été placée sous étroite surveillance policière afin que son déroulement se fasse dans de bonnes conditions. « Certaines victimes civiles liées au club de rugby restent à entendre », a précisé une source policière au Parisien. Pour André Mouilleron, le président de l’organisation du salon, cet événement, qui n’a duré que 20 minutes, est mineure.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé