Le secret d’un mariage heureux se nomme RESPECT

10 novembre 2022 Mis à jour: 19 novembre 2022
FONT BFONT SText size

Le respect est un grand mot, surtout quand il s’agit du mariage.

Sous ce terme se cachent d’autres mots comme patience, honnêteté, écoute et civilité.

La plupart d’entre nous font preuve de respect à l’égard de leurs enfants, de leurs voisins et amis, de leurs supérieurs hiérarchiques et de leurs employés, mais leur conjoint trouve parfois que ce respect est absent. Ce n’est pas bon. Comme le disent souvent la plupart des couples dont le mariage a survécu à des décennies de tempêtes et d’épreuves, le respect est un ingrédient vital pour un mariage réussi.

Les manuels de mariage, anciens et nouveaux, les sites en ligne sur les mariages réussis, les pasteurs et les conseillers soulignent tous l’importance de traiter son conjoint avec égard et dignité. Un mari devrait, par exemple, demander à sa femme comment s’est passée sa journée au travail et écouter réellement sa réponse. L’épouse doit faire de même. Lorsque l’un d’eux commet une erreur, qu’il s’agisse d’oublier de poster une lettre importante ou d’acheter du parmesan à l’épicerie, plutôt que de réagir négativement ou de s’emporter, un bon conjoint apprend à faire abstraction de ces peccadilles et à passer à autre chose. C’est une question de respect.

Cependant, d’autres éléments importants qui sont le fondement du respect dans les relations entre mari et femme sont souvent négligés ou absents de ces conseils.

Vous, le mariage et votre futur conjoint

À l’exception de certains jeunes croyants, « je me réserve pour le mariage » n’est pas exactement un mot d’ordre dans notre culture. En fait, des célébrités comme le footballeur Tim Tebow et la chanteuse de country Carrie Underwood qui prennent position en faveur de l’abstinence sont considérées comme des bizarreries inhabituelles et exotiques qui laissent les médias perplexes.

Au contraire, beaucoup de ceux qui espèrent se marier un jour considèrent la vingtaine comme une période d’expérimentation et d’amusement, tout en désirant un futur mari ou une future épouse. Certains jeunes hommes et jeunes femmes s’amusent sur des sites de rencontres « à la recherche de l’amour » sans accorder beaucoup d’importance à une relation à long terme. Pour d’autres, le sexe est un divertissement, un plaisir physique ou une nourriture pour l’ego ; ils ne se soucient guère des ramifications à venir. Ils ne voient pas que lorsqu’ils se donnent si librement, petit à petit, ils donnent aussi des morceaux de leur cœur.

C’est étrange quand on y pense. Les jeunes passent des années à s’instruire et à se former pour se préparer à un emploi ou à une profession, mais ne reçoivent que peu de préparation ou d’instruction pour le mariage. Les plus chanceux grandissent dans un foyer avec deux parents qui s’aiment et servent ainsi d’exemple de mariage. Les autres tirent leurs leçons d’amour et de mariage des films romantiques, des conseils de leurs amis et de leur expérience personnelle.

Cette diminution de l’importance accordée au mariage se reflète dans le déclin du nombre de mariages au cours des 30 dernières années, avec une chute vertigineuse des taux en 2020 en particulier.

Les vœux de mariage impliquent d’énormes engagements à respecter et à soutenir son partenaire contre vents et marées. (Biba Kayewich)

Ce que nous portons

Quel que soit l’âge auquel on se fiance ou se marie, on apporte un bagage dans une relation. Nous avons tous été confrontés à des difficultés personnelles, tout comme la personne que nous épousons : une enfance horrible, des problèmes d’alcool ou de drogue, des relations qui ont nui à notre capacité à faire confiance aux autres, des problèmes d’argent, un divorce.

Dans une relation honnête, nous connaîtrons ces difficultés bien avant le « grand jour », une compréhension et un respect permanents de cette histoire aideront le mari et la femme à surmonter les obstacles qu’ils peuvent créer. Par exemple, une femme que je connais a récemment épousé un homme qu’elle aime profondément. Tous deux ont la trentaine, c’était leur premier mariage et ils se sont bien adaptés à la vie commune après avoir vécu seuls pendant des années. Cependant, le mari souffre de stress et d’anxiété majeure, des troubles médicaux qui l’ont conduit deux fois à l’hôpital depuis la lune de miel. Causée par des problèmes financiers, sa maladie a sans doute pesé lourd sur leur mariage. Mais, parce qu’elle était consciente de ses problèmes, cette femme a vaillamment surmonté ces difficultés, lui offrant son amour et son soutien constants.

Les amis proches peuvent créer des problèmes particuliers dans un mariage. Une jeune mariée peut rapidement se lasser de voir le meilleur ami de son mari arriver sans prévenir tous les dimanches après-midi pour boire une bière et jouer au football, comme il le faisait depuis des années. Entretemps, son mari peut avoir à faire face à sa meilleure amie, dont les commentaires désobligeants révèlent sa jalousie à son égard et à la place de choix qu’il occupe dans la vie de son amie.

Franchir ces difficultés ouvertement et honnêtement tout en se respectant mutuellement est la marque d’une union solide.

La belle-famille

La femme demande : « Est-ce que ma mère peut venir pour le week-end ? » Son mari répond : « Pourquoi ? » La femme dit : « Eh bien, elle est stressée depuis deux semaines. »

Il existe des milliers de blagues sur les belles-mères comme celle-ci. Elles peuvent faire sourire, mais la vérité est que lorsque vous vous mariez, vous n’épousez pas seulement cette personne, mais aussi une famille. La plupart des futurs mariés reçoivent ce commentaire à un moment ou à un autre, mais combien y prêtent réellement attention ? Combien s’arrêtent pour se dire : « Je vais passer Noël avec la famille de ma femme pour le reste de ma vie » ou « Et s’ils pensent que je ne suis pas assez bien pour leur fils ? »

Dans ces relations avec les membres de la famille, le respect est vital. L’établissement de quelques règles de bon sens entre mari et femme aidera à maintenir la cordialité. Évitez de vous plaindre à votre épouse des membres de sa famille. Traitez ces mêmes parents avec égard même dans les moments difficiles. Faites attention aux commentaires négatifs, même s’ils semblent favorables, lorsque votre conjoint se plaint de difficultés impliquant ses parents, ses frères et sœurs, ses tantes ou ses oncles. Et enfin, si la situation devient vraiment intolérable, asseyez-vous avec votre conjoint et élaborez un plan pour faire face aux futurs incidents désagréables, tout en préservant votre propre estime de soi.

Les vœux

Le jour J, la mariée et le marié échangent des promesses – certaines vieilles de plusieurs siècles, d’autres écrites par le couple lui-même. Certaines sont prononcées devant l’autel d’une église, d’autres sur une plage ou dans un bâtiment ou un parc historique, d’autres encore dans le bureau d’un juge de paix.

Quelles que soient les circonstances, de nombreux couples ne prêtent probablement guère attention à la véritable signification des vœux qu’ils prononcent. Après tout, ils promettent de s’aimer et de prendre soin l’un de l’autre, souvent « jusqu’à ce que la mort nous sépare », en public, parfois devant un grand nombre de gens. Le couple est nerveux, à juste titre, et on peut supposer que la plupart d’entre eux essaient simplement de dire ou de répéter les bons mots ou la bonne formule, sans se concentrer à ce moment-là sur leur signification.

Pourtant, ces promesses impliquent des engagements énormes. Il s’agit de vœux, pas d’une offre d’engagement bâclé et sans conviction. Nous n’entendons jamais quelqu’un s’engager à être avec toi « jusqu’à ce que je change d’avis » ou  » jusqu’à ce que quelqu’un de mieux se présente ».

Le respect du mariage peut être renforcé, dans les bonnes comme dans les mauvaises années, en revenant de temps en temps à ces vœux et en se rappelant ce qu’ils signifient. Certains couples les lisent à haute voix le jour de leur anniversaire, tandis que d’autres renouvellent périodiquement leurs vœux de manière informelle ou lors d’une cérémonie spéciale. Respectez les vœux et vous respecterez votre conjoint et votre mariage.

Le respect s’épanouit

Ces extensions du respect dans un mariage ont un effet boomerang. L’homme qui refuse de réagir par la colère ou le mépris à l’égard d’un beau-père critique ne gagnera peut-être pas son estime, mais sa maîtrise de soi renforcera l’affection de sa femme. La jeune femme de 22 ans qui « se réserve pour le mariage » honore en fait le mari qu’elle n’a pas encore rencontré. Ce qu’ils sacrifient en faisant preuve de respect, même lorsque cela est difficile ou désagréable, leur revient directement.

L’amour et le respect dans un mariage sont comme le soleil et la pluie dans un jardin. Les roses ont besoin des deux pour s’épanouir.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé