Le « scalp popping challenge », le nouveau défi dangereux de TikTok

31 décembre 2020 Mis à jour: 31 décembre 2020
FONT BFONT SText size

Le nouveau défi dangereux devenu à la mode sur le réseau social TikTok consiste à se faire « craquer » le cuir chevelu en tirant une mèche de cheveux jusqu’à entendre un craquement sonore. Cependant, il y a des dangers à relever le « scalp popping challenge ».

Les défis idiots et dangereux se succèdent sur les réseaux sociaux. Le dernier en date, apparu sur TikTok le 21 novembre s’appelle le « scalp popping challenge ». C’est une Mexicaine qui montre une technique de son pays destinée à soigner les maux de tête, une technique jusque-là réservée aux professionnels du massage et qui ne devrait pas être utilisée par n’importe qui.

La vidéo est devenue virale – 5 millions de visionnement en l’espace de quelques jours, selon le magazine Health – et de nombreux cobayes ont essayé de la reproduire, en enroulant puis tirant une mèche de cheveux, jusqu’à ce qu’un drôle de bruit retentisse.

Le magazine américain a enquêté pour connaître les véritables enjeux de ce défi. « Il y a clairement de nombreux intérêts derrière cette tendance à faire craquer son cuir chevelu/ses cheveux – alors qu’en est-il exactement ? » interroge la journaliste.

Curieusement, aucun des dermatologues contactés n’a répondu aux demandes d’entrevue. Pourtant, plusieurs médias français comme RTL ou le Huffpost, qui citent l’article du magazine Health,  assurent dans leur titre que le challenge « inquiète les médecins » sans citer aucun médecin pour appuyer leurs propos.

Seul un masseur professionnel diplômé, Jon Musgrave, a accepté de répondre aux questions de la journaliste de Health. Le HufPost, qui le cite, le qualifie de « médecin » après l’avoir présenté comme un « professionnel du massage ».

M. Musgrave compare le craquement du cuir chevelu aux craquements du cou que certaines personnes pratiquent sur elles-mêmes ou sur les autres : « C’est quelque chose que les gens font, mais qui n’est pas particulièrement sécuritaire, et devrait être réalisé par quelqu’un qui a la formation et l’expérience afin de le faire sans risque. »

C’est pour cela que le thérapeute ne recommande pas de le faire chez soi : « Vous pourriez endommager votre peau ou les tissus juste en-dessous, et il y a aussi le risque de provoquer des tensions dans le cou. »

Quant au bruit étrange que l’on entend lorsque l’on s’adonne à cette technique, Jon Musgrave explique : « Il se pourrait que ce soit le fascia [membrane de tissu conjonctif entourant des muscles ou des organes, NDLR] se déchirant lorsque la peau s’éloigne du crâne, mais je dirais que c’est plus probable que ce ne soit qu’une aspiration. »

Élections américaines – Une plainte pour donner un pouvoir exclusif à Pence ?


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé