Savoie: le chat sauvage fait son retour après un siècle d’absence

1 juin 2022 Mis à jour: 1 juin 2022
FONT BFONT SText size

Chassé pour sa fourrure et victime de la destruction de son habitat, le chat sauvage avait disparu de la Savoie depuis un siècle. Il a été observé dans le massif des Bauges par des gardes de ce site naturel il y a quelques semaines.

Une bonne nouvelle pour la biodiversité : le chat sauvage a fait son retour en Savoie, plus précisément dans le massif des Bauges, entre Chambéry et Albertville.

« Il s’est fait tirer le portrait par des pièges photographiques situés à 1500 m d’altitude, initialement utilisés pour le suivi du loup et du lynx », explique au Parisien Richard Cousin, chargé de mission du milieu naturel dans le parc.

D’une longueur de 50 cm avec un poids pouvant atteindre 5 kg, ce félin est surnommé « petit tigre des bois ». Aucune crainte à avoir toutefois si vous randonnez dans une zone où se trouve le chat sauvage, puisqu’il est surtout dangereux pour les mulots et autres petits animaux.

Un écosystème en bonne santé

Le fait que ce prédateur recolonise la forêt alpine est « une excellente nouvelle », assure Richard Cousin. « Cela veut dire que l’écosystème est en bonne santé, car il fournit au chat sylvestre la nourriture nécessaire à son installation pérenne sur le territoire. »

On observait déjà le chat sauvage dans l’Ain et c’est probablement depuis ce département que les chats sauvages sont arrivés dans le massif des Bauges. Actuellement, sept communes des Bauges abritent des chats sauvages.

Cette espèce est protégée depuis 1981. « Il ne faut pas le confondre avec les chats domestiques qui retournent à l’état sauvage. Ce félin est une espèce à part entière », remarque Christophe Gilles, membre de France Nature Environnement.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé