Sarcelles : près de 400 kg de viande avariée jetée à la suite de contrôles sur le marché

6 juillet 2022 Mis à jour: 6 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Des contrôles, menés par les inspecteurs de la direction départementale de la protection de la population (DDPP) du Val-d’Oise, se sont déroulés sur le marché de Sarcelles ce vendredi. À cette occasion, plusieurs centaines de kilos de viande ont été jetés par les commerçants.

Les contrôles sur les stands et dans les restaurants se sont multipliés depuis quelques mois. Ce vendredi 1er juillet, sur le marché de Sarcelles, environ 400 kg de marchandises ont dû être jetés à la poubelle par les commerçants, rapporte BFMTV.

Des amendes pouvant aller jusqu’à 30.000 euros

Les inspecteurs de la DDPP ont dressé un total de 15 procès-verbaux lors des 60 contrôles effectués ce vendredi. Il y a également eu deux mises en demeure. Les principales infractions constatées étaient les températures trop élevées. « Les escalopes de veau sont à 14,6 °C. La température réglementaire est entre 0 et 4 °C », a indiqué à BFMTV la directrice adjointe de la DDPP.

« On peut faire fermer le stand jusqu’à ce qu’il se mette en conformité », a mis en garde la directrice de la DDPP, Vanessa Hummel-Fourrat. Elle a encore indiqué : « On peut mettre une amende, soit pénale, soit administrative, avec des montants qui peuvent aller entre 1000 et 30.000 euros, s’il y a des pratiques commerciales trompeuses. »

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé