Sanctions: la Russie interdit l’entrée sur son territoire aux frères de Joe Biden et à sa porte-parole

12 novembre 2022 Mis à jour: 12 novembre 2022
FONT BFONT SText size

En réponse aux sanctions américaines, la Russie a annoncé le 11 novembre l’interdiction d’entrée sur son territoire de 200 Américains, parmi lesquels deux frères et une sœur du président Joe Biden, ainsi que sa porte-parole Karine Jean-Pierre.

Cette décision a été prise « en réponse aux sanctions de plus en plus larges de l’administration de Joe Biden, non seulement à l’encontre des responsables russes (…), mais aussi de tous ceux qui ne plaisent pas à Washington pour une raison ou une autre », explique le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Parmi les personnes interdites d’entrée en Russie, figurent James Brian Biden et Francis William Biden, deux frères du Président américain, ainsi que leur sœur Valerie Biden Owens. Figurent aussi sur la liste le sénateur indépendant du Vermont Bernie Sanders, qui a vivement critiqué l’offensive russe en Ukraine lancée le 24 février, des personnalités politiques et des membres de l’administration du président Biden.

Moscou les accuse d’être « impliqués dans la promotion d’une campagne russophobe et le soutien au régime de Kiev », selon le communiqué.

Fin juin, la Russie a annoncé interdire son territoire à l’épouse et à la fille du président américain, après que Washington a sanctionné des membres de la famille de Vladimir Poutine, notamment ses deux filles, et le président russe lui-même. Joe Biden est, lui aussi, banni de Russie.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé