Salut nazi à l’Assemblée : un simple rappel à l’ordre et des « excuses publiques » pour Rémy Rebeyrotte (LREM)

29 juillet 2022 Mis à jour: 29 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Le député Renaissance (ex-LREM) Rémy Rebeyrotte a annoncé ce vendredi avoir fait un don de 1000 euros à une association, renouvelant ses excuses après avoir fait un salut nazi dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale le 12 juillet en direction d’un député du Rassemblement national (RN).

« J’ai décidé de faire un don de 1000 euros à une association que je connais bien, que je soutiens par ailleurs et qui fait un travail remarquable pour l’entretien de la mémoire et le soutien aux familles, la FNDIRP (Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Partisans) », a déclaré dans un communiqué l’élu de Saône-et-Loire.

M. Rebeyrotte a aussi présenté de nouveau ses excuses « auprès de ceux que j’ai sincèrement blessés (…) et notamment des familles de victimes de la barbarie nazie ».

Un rappel à l’ordre par la présidente de l’Assemblée

Le député s’est retrouvé au centre d’une polémique après avoir effectué le 12 juillet un salut nazi dans l’hémicycle de l’Assemblée à l’occasion d’un vote sur le projet de loi sanitaire, durant lequel la majorité a été battue.

« Un grand gaillard du RN s’est levé en faisant le salut nazi » à l’arrière des travées, avait assuré M. Rebeyrotte. Le parlementaire de Saône-et-Loire avait alors mimé le geste en lui disant qu’« il ne faut pas faire ça ». Il n’a pas été retrouvé de preuve visuelle d’un tel salut nazi par un député RN et le groupe d’extrême droite a annoncé cette semaine déposer plainte pour diffamation.

Lundi 24 juillet, Rémy Rebeyrotte a reçu un rappel à l’ordre par la présidente de l’Assemblée Yaël Braun-Pivet (LREM). Il s’agit du premier niveau de sanction prévu au sein de l’institution, ce qui a été dénoncé par plusieurs élus RN qui l’ont jugé insuffisant.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé