Saint-Nazaire : un migrant afghan agresse une adolescente et lui lèche le visage à plusieurs reprises

23 décembre 2020 Mis à jour: 23 décembre 2020
FONT BFONT SText size

Le mis en cause, dont la demande d’asile a été déboutée en première instance, a écopé d’une peine de prison avec sursis.

Le lundi 21 décembre, un demandeur d’asile afghan âgé de 30 ans soupçonné d’avoir agressé sexuellement une collégienne comparaissait devant la justice.

Les faits reprochés au prévenu ont eu lieu le 3 novembre, près de la place Poincaré, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Alors qu’elle rentrait chez elle à pied après avoir passé la journée à l’école, une jeune fille de 15 ans est abordée par le prévenu et un autre individu.

Le trentenaire, manifestement sous l’empire de l’alcool, saisit la collégienne et lui arrache son masque avant de l’embrasser à plusieurs reprises et de lui lécher la joue, rapportent nos confrères de L’Écho de la Presqu’île guérandaise et de Saint-Nazaire.

La victime parviendra finalement à échapper à son agresseur et se réfugiera auprès de passants qui préviendront les forces de l’ordre.

Pendant son audition par la police, le ressortissant afghan – dont la demande d’asile a été déboutée en première instance – aurait tenu des propos nébuleux, refusant de parler d’agression sexuelle à l’encontre de la jeune fille et évoquant une forme de « tendresse paternelle ».

Six mois de prison avec sursis

L’expertise psychiatrique dont le suspect a fait l’objet avant l’audience du 21 décembre a établi que son discernement était altéré de façon modérée au moment des faits.

« Il a répété plusieurs fois ‘ça va aller’ lors de l’agression, c’est bien qu’il savait que ce qu’il faisait n’était pas normal. La jeune fille s’est débattue, il ne pouvait pas ignorer son refus », a toutefois souligné le représentant du ministère public pendant le procès.

L’avocat du prévenu a pour sa part tenu à mettre en avant le parcours de son client –  absent pendant l’audience – qui serait selon lui arrivé en France « après avoir subi la torture dans son pays » et souffrirait de « troubles psychiatriques visibles ».

L’accusé a finalement été condamné à une peine de six mois de prison avec sursis. Il a aussi fait l’objet d’une inscription au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (Fijais).

Nouvel Horizon – Infiltration mondiale de l’État profond en Occident

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé