Saint-Malo : après un séjour à l’hôpital, un retraité de 91 ans est laissé seul en pyjama en bas de son immeuble

7 décembre 2020 Mis à jour: 7 décembre 2020
FONT BFONT SText size

Si l’hôpital de Saint-Malo a reconnu une erreur, la famille du nonagénaire ne décolère pas.

Les faits se sont déroulés à la fin du mois d’octobre à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Après avoir été hospitalisé pendant une semaine pour une embolie pulmonaire, un retraité de 91 ans a vécu une drôle de mésaventure en rentrant chez lui comme le rapportent nos confrères du Pays Malouin.

Le nonagénaire a été raccompagné à son domicile en voiture. Selon son fils Serge, le véhicule en question était un taxi, alors que l’hôpital de Saint-Malo affirme qu’il s’agissait d’un Véhicule sanitaire léger (VSL).

Une fois arrivé au pied de son immeuble, le vieux monsieur a été livré à lui-même.

« Le chauffeur est rapidement parti, laissant mon père tout seul, en pyjama avec une veste, monter 94 marches (l’immeuble n’a pas d’ascenseur) et porter seul ses bagages ! » a expliqué Serge au Pays Malouin.

« Mon père, âgé de 91 ans, a une gastrectomie totale, une pile au cœur et des prothèses aux hanches », ajoute-t-il.

L’épouse du nonagénaire, elle-même âgée de 86 ans, est venue récupérer son mari au pied de l’immeuble avec des voisins. Ces derniers ont ensuite porté le vieil homme jusque chez lui.

« Ma mère avait pris une chaise, pour asseoir mon père à chaque palier », confie le fils du couple de personnes âgées.

L’hôpital de Saint-Malo admet une erreur

Joint par la rédaction du Pays Malouin, l’hôpital a reconnu qu’une erreur avait été faite, soulignant que le nonagénaire aurait effectivement dû être transporté dans une ambulance.

« Mais c’est la case ‘retour par véhicule VSL’ qui a été cochée par erreur », observe Thierry Lugbull, secrétaire général de l’hôpital de Saint-Malo, dans les colonnes de l’hebdomadaire local.

M. Lugbull admet également que le chauffeur ayant raccompagné le patient n’aurait pas dû le laisser seul en bas de chez lui.

« Nous avons bien entendu fait un rappel à l’ordre à la société. Une mise au point a été faite et nous avons bien entendu présenté nos excuses à la famille », affirme-t-il.

Une version contestée par le fils du nonagénaire. Celui-ci assure que si le centre hospitalier a bien envoyé un courriel indiquant qu’une enquête interne serait diligentée, il n’a toutefois pas présenté ses excuses.

FOCUS SUR LA CHINE – La politique de Biden avec la Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé