Saint-Brieuc : un policier sauve une jeune femme au péril de sa vie sur le viaduc du Gouët

2 novembre 2021 Mis à jour: 2 novembre 2021
FONT BFONT SText size

Alors qu’une jeune femme de 23 ans tentait de mettre fin à ses jours dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un policier de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) l’a sauvée, au péril de sa propre vie. Il s’est retrouvé suspendu à 80 m du sol, sur le filet de sécurité du viaduc du Gouët.

Karim, un policier âgé de 46 ans, venait de prendre son service quand ses collègues lui ont annoncé vers 5 h 30 ce samedi 30 octobre, qu’une jeune femme se trouvait sur le viaduc du Gouët avec visiblement l’intention d’attenter à sa vie.

Ce jour-là, il pressentait qu’il « allait se passer quelque chose »

Ce matin-là du 30 octobre, alors que vent et pluies se déchaînaient, l’agent pressentait qu’il « allait se passer quelque chose », ainsi qu’il l’a expliqué à Ouest-France. Effectivement, à peine avait-il commencé son service que la radio de son véhicule de fonction annonçait qu’une jeune femme aux intentions suicidaires se trouvait sur le viaduc du Gouët.

Arrivée sur place, après un premier passage sur la RN12, la patrouille de police n’a pas trouvé la jeune femme immédiatement. En fait, celle-ci avait déjà enjambé le garde-corps du viaduc et se trouvait sur les filets de sécurité horizontaux.

« On a longé le pont à pied en éclairant les filets. Il pleuvait à torrents », précise Karim. Ils ont fini par apercevoir la jeune femme, recroquevillée et apeurée, son téléphone portable à la main. « On a essayé de parlementer. La seule chose que je voulais, c’était sauver cette gamine du danger de mort », explique encore le quadragénaire, qui a sauté sans réfléchir pour la rejoindre. « Sans être harnaché… Je ne me rendais pas vraiment compte », souligne-t-il encore.

« Elle aurait pu être ma fille… »

Après s’être attaché à une corde qui était accrochée au camion, le sapeur-pompier a rejoint le policier et la jeune femme sur le filet de sécurité. À ce moment-là, le risque que celui-ci se rompe devenait de plus en plus grand. « On aurait pu basculer… », signale Karim avant d’ajouter : « On l’a ramenée tant bien que mal. Elle était déterminée et s’accrochait au filet. »

Une fois réceptionnée par les pompiers restés sur le pont, la jeune femme a été conduite à l’hôpital Yves-Le Foll. Après coup, Karim a réalisé qu’il avait pris d’énormes risques. « Je réfléchissais sans réfléchir. J’ai fait un transfert sur la gamine. Elle aurait pu être ma fille… », a-t-il confié. Ses collègues ont salué sa bravoure. En 2017, Karim avait déjà sauvé une femme piégée par les flammes dans un immeuble de la ville, précise Ouest-France.

 


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé