Royaume-Uni : l’antiterrorisme arrête trois hommes après une explosion mortelle d’une voiture

15 novembre 2021 Mis à jour: 15 novembre 2021
FONT BFONT SText size

Dimanche soir, la police antiterroriste britannique a annoncé  l’arrestation de trois hommes dans le cadre de l’enquête sur l’explosion d’une voiture le matin même devant un hôpital pour femmes à Liverpool (nord de l’Angleterre), qui a fait un mort.

« Trois hommes – âgés de 29, 26 et 21 ans – ont été arrêtés dans le quartier de Kensington de Liverpool et arrêtés en vertu de la loi sur le terrorisme », a annoncé la police sur Twitter. Cette explosion, aux circonstances encore floues, est survenue le matin du 14 novembre.

La police antiterroriste du Nord-Ouest de l’Angleterre, chargée de l’enquête, a précisé que « le passager de la voiture – un homme – a été déclaré mort sur les lieux et n’a pas encore été formellement identifié ». « Le conducteur – également un homme – a été blessé (…) et reste hospitalisé dans un état stable ».

La police locale avait expliqué avoir été alertée vers 11H00 (locales et GMT) et être immédiatement intervenue.

La voiture impliquée était un taxi

« Malheureusement, nous pouvons confirmer qu’une personne est décédée et qu’une autre a été transportée à l’hôpital où elle est soignée pour des blessures, qui heureusement ne mettent pas sa vie en danger », avait indiqué la police dans un communiqué.

« Jusqu’à présent, nous comprenons que la voiture impliquée était un taxi qui s’est arrêté à l’hôpital peu de temps avant l’explosion », avait précisé la police, indiquant que le « travail est toujours en cours pour établir ce qui s’est passé ».

La police antiterroriste a expliqué « garder l’esprit ouvert quant à la cause de l’explosion » et travailler de manière étroite avec la police locale.

Le Premier ministre Boris Johnson a transmis ses pensées « à toutes les personnes touchées par le terrible incident à Liverpool ».

« Je tiens à remercier les services d’urgence pour leur rapidité d’intervention et leur professionnalisme, et la police pour son travail d’enquête en cours », a-t-il écrit sur Twitter.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé