Les risques d’utiliser le Wi-Fi public en Chine

Avec la popularisation d’Internet, une connexion Wi-Fi gratuite est aujourd’hui disponible dans de nombreux endroits publics du monde entier. Toutefois, il a été récemment rapporté qu’un homme en Chine a perdu 6 000 yuans (environ 800 euros) sur son compte bancaire après s’être connecté pour seulement quelques minutes à un réseau Wi-Fi public.

En février 2018, le rapport sur la sécurité du Wi-Fi en Chine en 2017 (Security Report of China Public Wi-Fi in 2017) a été publié. Selon ce rapport, les provinces du Guangdong, du Zhejiang et du Sichuan sont classées comme les provinces avec des risques les plus élevés pour les utilisateurs d’Internet en Chine. D’après les données du China Internet Network Information Center (CNNIC), en décembre 2017, on comptait 772 millions d’internautes en Chine. Parmi eux, 753 millions étaient des utilisateurs mobiles.

À cause du grand volume et de la fréquence élevée d’utilisation du Wi-Fi public, ces réseaux présentent un risque de sécurité. Les utilisateurs peuvent être ciblés par des publicités malveillantes ou même découvrir que le mot de passe de leur compte et leurs informations personnelles ont été volés.

Le Wi-Fi public est bien pratique, mais ses utilisateurs peuvent être ciblés par des publicités malveillantes ou même découvrir que le mot de passe de leur compte et leurs informations personnelles ont été volés. (Photo : via pixabay/CC0 1.0)

M. Fu, un marchand de fruits de Shenzhen, a déclaré à Eastern Express de Hong Kong qu’en septembre 2017, après s’être connecté à un réseau Wi-Fi public pendant seulement quelques minutes, 6 000 yuans (environ 800 euros) ont mystérieusement disparu de son compte bancaire. Malgré le fait que M. Fu ait immédiatement rapporté l’incident à la police, il n’a toujours pas pu récupérer son argent.

Le rapport de sécurité du Wi-Fi indique également que les sociétés fournissant le service public de Wi-Fi en Chine sont susceptibles de manipuler les informations personnelles des utilisateurs. Ils catégorisent et étiquettent même les utilisateurs en fonction des endroits où ils utilisent le Wi-Fi.

Par exemple, les utilisateurs du Wi-Fi public dans les hôtels 5 étoiles seront qualifiés de « riches », tandis que les utilisateurs dans les immeubles de bureaux seront étiquetés de « cols blancs ». Les listes d’utilisateurs qualifiés comme « cols blancs » sont très intéressantes pour les établissements de crédit, ainsi les sociétés de Wi-Fi public leur vendent ces listes. Le prix le plus élevé est payé pour l’information concernant un voyageur d’affaires, qui peut être vendue pour un prix allant jusqu’à 50 yuans (environ 7 euros).

Vision Times

Version originale

 
 
 
 

GB: Plus de 450 décès dus à des opioïdes dans un hôpital

GB: Plus de 450 décès dus à des opioïdes dans un hôpital
Plus de 450 patients sont décédés après s'être vu indûment prescrire des opioïdes par un hôpital de Gosport, ...
LIRE LA SUITE
 

Les États-Unis se retirent du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Les États-Unis se retirent du Conseil des droits de l’homme de l’ONU
Le 19 juin, les États-Unis se sont retirés du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies déclarant ...
LIRE LA SUITE
 

Dix ans après le scandale du lait contaminé en Chine, ses victimes sont toujours réduites au silence

Dix ans après le scandale du lait contaminé en Chine, ses victimes sont toujours réduites au silence
Le 16 juin marque en Chine le dixième anniversaire du scandale du lait en poudre contaminé - lorsque ...
LIRE LA SUITE
 

Consommer ces faux aliments chinois pourrait vous tuer. Ce riz en plastique envahit-il votre supermarché?

Consommer ces faux aliments chinois pourrait vous tuer. Ce riz en plastique envahit-il votre supermarché?
La plupart d'entre nous qui vivons en Occident, avons apprécié la bonne cuisine chinoise à un moment de ...
LIRE LA SUITE