Une élue qui a grandi sous le communisme compare la perquisition au domicile de Trump à des « tactiques du KGB »

12 août 2022 Mis à jour: 13 août 2022
FONT BFONT SText size

Un membre du Congrès américain qui a grandi sous le communisme a déclaré que la perquisition au domicile de l’ancien président Donald Trump était similaire à des « tactiques du KGB ».

Victoria Spartz, membre de la Chambre des représentants du Congrès des États-Unis, qui a grandi en Ukraine dans l’ancienne Union soviétique, faisait partie d’un groupe de républicains de la Chambre qui ont rencontré Trump le soir du 9 août. Elle a indiqué que cette perquisition l’avait indignée.

« En tant que membre du Congrès américain qui a grandi en URSS, la descente des agents du FBI au domicile du président Trump est alarmante. Elle rappelle les tactiques du KGB », a souligné Mme Spartz dans un courriel adressé à Epoch Times.

Victoria Spartz a appelé à l’égalité de traitement de tout les citoyens devant la loi et « non à des spectacles qui visent à détruire des adversaires politiques potentiels ».

« Je ne me souviens pas que les domiciles d’Hillary Clinton ou d’Hunter Biden aient été perquisitionnés de cette manière embarrassante », a-t-elle martelé.

La représentante américano-ukrainienne Victoria Spartz prend la parole lors d’une conférence de presse consacrée à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 2 mars 2022 à Washington. (Kevin Dietsch/Getty Images)

Mme Spartz a soutenu qu’il fallait faire passer les faits avant les sentiments à la suite de la descente du FBI au domicile de Trump à Palm Beach, en Floride.

« Quels que soient les sentiments des gens à l’égard du président Trump, cela ne devrait pas être acceptable dans une société démocratique », a-t-elle souligné.

« Si le gouvernement fédéral peut faire une perquisition au domicile d’un ancien président, tous les Américains devraient se demander : que peuvent me faire 87.000 nouveaux agents de l’IRS (Internal Revenue Service) ? » a ajouté la représentante, faisant référence à la loi sur la réduction de l’inflation qui accorde à l’IRS le financement suffisant pour embaucher jusqu’à 87.000 nouveaux agents. Le projet de cette loi a été adopté par le Sénat et devrait être approuvé par la Chambre des représentants le 12 août.

Donald Trump se trouvait à New York au moment où son domicile en Floride a fait l’objet d’une perquisition. Des rapports non confirmés citant des sources anonymes ont indiqué que la perquisition était liée à une enquête du ministère de la Justice visant à déterminer si Trump avait conservé certains documents lorsqu’il a quitté la Maison-Blanche. Le FBI et le ministère de la Justice ont refusé de commenter cette perquisition.

La justification de la perquisition du FBI reste sous scellés. L’équipe juridique de Trump prévoit de demander à la cour du district sud de la Floride de dévoiler l’affidavit du mandat de perquisition, qui expliquerait pourquoi les autorités ont demandé ce mandat.

« Cela me brise le cœur de voir ce qui se passe dans notre pays et dans le monde entier, mais j’ai pleinement confiance dans le peuple américain pour vaincre une fois de plus, avec l’aide de dirigeants droits, la montée du socialisme et du communisme », a déclaré Vistoria Spartz.

Elle s’est jointe au groupe des membres républicains de la Chambre des représentants pour une réunion de trois heures avec l’ancien président américain. « J’ai été honoré de passer du temps avec le président Trump cette semaine avec mes collègues républicains et de montrer notre soutien », a-t-elle commenté. « Nous devons avoir plus de personnes comme le président Trump qui n’ont pas peur de défier la machine de Washington. »

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé