Réponse de la Maison Blanche suite à la déclaration de Biden sur son cancer

21 juillet 2022 Mis à jour: 21 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Un responsable de la Maison Blanche a tenté de clarifier les propos tenus par le président Joe Biden mercredi. Le président a affirmé être atteint d’un cancer alors qu’il commentait une série de mesures à venir liées au climat.

Lors d’un discours sur de prochaines initiatives climatiques, le président Joe Biden a évoqué les émissions produites par les raffineries de pétrole situées près de la maison de son enfance dans le Delaware.

« Je vivais juste en haut de la rue dans un complexe d’appartements lorsque nous avons déménagé dans le Delaware, et au bout de la rue, une petite école que j’ai fréquentée, l’école primaire Holy Rosary, et parce qu’il s’agissait d’une autoroute à quatre voies accessibles, ma mère nous conduisait plutôt que de nous laisser marcher », a déclaré Biden. « Et devinez quoi ? Dès les premières gelées, il fallait mettre les essuie-glaces pour littéralement enlever la nappe d’huile sur la vitre. »

« C’est pourquoi moi et tant d’autres personnes avec qui j’ai grandi avons un cancer et que, pendant longtemps, le Delaware a eu le taux de cancer le plus élevé du pays », a poursuivi Biden.

Le responsable presse de la Maison Blanche a indiqué sur Twitter que Biden faisait référence à un rapport médical de cancers de peau non mélaniques antérieurs pour lequel il a déjà été traité.

Confusion entre le passé et le présent

Le porte-parole de la Maison Blanche, Andrew Bates, a retweeté Glenn Kessler, rédacteur en chef et responsable de l’équipe de fact-checking du Washington Post, déclarant que Biden avait révélé dans un récent rapport médical (pdf) avoir été traité pour des cancers de la peau non mélaniques. De son côté Glenn Kessler a critiqué le Republican National Comity (RNC) pour avoir fait un tweet consistant à reprendre les mots exacts de Biden.

« C’est à cela [cancer non mélanique antérieur]que le président faisait référence », a déclaré M. Bates en réaction au commentaire de Biden.

Mais dans son discours mercredi, Biden s’est exprimé au présent en évoquant le cancer, et il n’a pas mentionné de rapport médical particulier. D’autres internautes ont également questionnés à MM. Kessler et Bates pourquoi le président n’avait pas utilisé le passé.

L’année dernière, le médecin de Biden, le Dr Kevin O’Connor, a publié un rapport stipulant qu’il ne souffrait d’aucun cancer en cours. Il a attribué le cancer non mélanique au temps passé au soleil plutôt qu’à l’exposition à des produits chimiques liés à la production de pétrole. On ne sait pas exactement pourquoi Biden a attribué son cancer aux raffineries de pétrole.

« Il est bien établi que le président Biden a passé pas mal de temps au soleil dans sa jeunesse », écrit le Dr O’Connor. « Il a subi l’ablation de plusieurs cancers de la peau localisés, non mélaniques, avec la chirurgie de Mohs avant le début de sa présidence. Ces lésions ont été complètement excisées, avec des marges claires », a poursuivi le médecin.

Le Dr O’Connor a également ajouté qu’« il n’y a pas de zones suspectes de cancer sur sa peau actuellement ».

Biden, 79 ans, a affirmé qu’il avait l’intention de briguer un second mandat, alors que l’on s’interroge sur sa santé et ses capacités mentales.

Epoch Times a contacté la Maison Blanche pour une demande de commentaire.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé