Le régime chinois impose de nouvelles restrictions pour interdire les activités religieuses à Noël

26 décembre 2021 Mis à jour: 26 décembre 2021
FONT BFONT SText size

Les cinq départements du Parti communiste chinois (PCC) ont publié un communiqué interdisant les rassemblements religieux en ligne, en prévision de la fête de Noël de cette année. Un grand nombre d’administrations locales et départements de sécurité publique ont uni leurs forces pour restreindre les activités religieuses. Au nom de la « prévention des épidémies », les autorités ont interdit les célébrations de Noël.

Avant Noël, les gouvernements et les départements de sécurité publique des provinces du Guangdong, du Shandong, de l’Anhui, du Guangxi, du Zhejiang et d’autres régions ont une nouvelle fois uni leurs forces pour restreindre les activités religieuses non autorisées par le gouvernement.

Le pasteur d’une église de maison du Guangdong, nommé M. Chen, a déclaré à Radio Free Asia (RFA) le 22 décembre que la police locale avait notifié le matin à l’église, au nom de la prévention des épidémies, que les rassemblements n’étaient pas autorisés pendant Noël.

Le pasteur d’une église à Shandong, M. John, a lui aussi du annoncer que les autorités locales, comme celles de l’ensembles du pays, interdisaient la célébration de Noël. « L’ordre a été donné qu’il ne devait y avoir aucune activité religieuse. Et certaines églises ailleurs sont dans le même cas. Elles ne peuvent faire que des activités de célébration clandestine. »

Les activités religieuses dans le comté de Pingyang de la ville de Wenzhou, dans la province du Zhejiang, ont également été suspendues au nom de la « prévention des épidémies ».

La suppression des célébrations de Noël par le PCC a commencé il y a trois ans. Chaque année avant Noël, le régime interdit aux entreprises publiques et aux écoles de célébrer Noël. Un chrétien chinois a déclaré que, depuis peu, partout dans le pays, les centres commerciaux ne vendent plus de lumières ni de sapins de Noël.

Alors que le régime chinois a restreint et interdit les rassemblements religieux en présentiel au nom du contrôle des épidémies, les rassemblements en ligne sont devenus de plus en plus populaires. David Li, spécialiste de la Chine continentale, a déclaré à l’édition en langue chinoise d’Epoch Times que l’enthousiasme des gens pour la foi avait augmenté. Ce qui n’a pas manqué d’inquiéter Pékin et sa volonté de contrôler la mentalité des Chinois. Donc, inévitablement, le régime va réprimer la propagation du christianisme.

Le 20 décembre, les cinq départements du régime, dont l’Administration d’État des affaires religieuses, le Bureau d’État de l’information sur Internet, le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information, le ministère de la Sécurité publique et le ministère de la Sécurité nationale, ont publié les « Mesures administratives relatives aux services d’information religieuse sur Internet ». Il est interdit à toute organisation ou individu d’enseigner, de télécharger, d’afficher et de distribuer en ligne des conférences et des sermons religieux. Ces mesures interdisent également les services d’information religieuse via des sites Web, applications, forums en ligne, etc.

Des catholiques chinois passent un contrôle de sécurité devant une église catholique approuvée par le gouvernement à Pékin, le 24 décembre 2007. (Teh Eng Koon/AFP via Getty Images)

La culture chrétienne s’écarte du marxisme, du communisme et de la propagande du PCC. C’est pourquoi , selon Wu Zuolai, un universitaire basé aux États-Unis, le PCC opère un retour en arrière concernant la suppression des activités religieuses. Comme sous la révolution culturelle (1966-1976), explique-t-il pour Epoch Times, le régime impose des restrictions aux populations sur la pensée et le comportement.

Selon lui, les croyances religieuses et le communisme sont radicalement en conflit. La foi concerne la compassion, le communisme, la philosophie de la lutte. Le communisme est dédié à la haine et l’incitation à la haine, la haine entre les nations et la haine de l’histoire.

En outre, M. Wu Zuolai souligne que la religion est organisée, or, c’est exactement ce que le PCC craint le plus. « Si les gens du peuple sont tous isolés, [pris] individuellement, alors le PCC ne peut pas tomber, peu importe à quel point il est corrompu, ou comment il a affamé à mort des dizaines de millions de personnes. Mais une fois que les gens sont organisés, c’est différent. Le PCC en a donc effectivement peur et fait face à de grands défis. »

D’autre part, il ajoute que les églises de divers endroits utilisent également tous types méthodes en ligne pour se rencontrer et se développer. « La répression du PCC risque de déclencher davantage de résistance, et de nombreuses personnes finiront sans doute par franchir le grand pare-feu construit par le régime pour restreindre l’accès à l’information. Le PCC ne sera pas en mesure de les en empêcher. »


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé