Le régime chinois accuse la Russie d’être à l’origine de la récente augmentation du nombre de Covid-19 en Chine

15 août 2021 Mis à jour: 15 août 2021
FONT BFONT SText size

Le régime communiste chinois rejette la responsabilité de la récente flambée de Covid-19 dans la ville chinoise de Nanjing sur la Russie. Parallèlement, un document officiel interne ayant fait l’objet d’une fuite montre que le régime considère la Russie comme la plus grande source d’infections importées.

Depuis le 20 juillet, le virus du PCC, communément appelé nouveau coronavirus, a refait surface dans la ville de Nanjing, dans la province du Jiangsu, et s’est propagé dans au moins 18 provinces et villes de Chine continentale. L’aéroport Lukou de Nanjing a été identifié comme la source de cette série de foyers. Du 20 juillet à aujourd’hui, la province du Jiangsu a signalé un total de 642 cas locaux confirmés. En raison de la dissimulation de l’épidémie par le régime chinois, le nombre réel de cas est difficile à estimer.

Le 30 juillet, Ding Jie, directeur adjoint du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Nanjing, a déclaré lors d’une conférence de presse que la séquence génétique des premiers cas signalés chez les nettoyeurs de cabine de l’aéroport correspondait à la séquence d’un cas importé signalé sur le vol CA910 en provenance de Russie le 10 juillet. Les nettoyeurs travaillaient sur cet avion.

Des habitants font la queue pour passer des tests d’acide nucléique pour le Covid-19 à Nanjing, dans la province chinoise du Jiangsu, le 21 juillet 2021. (STR/AFP via Getty Images)

Les informations publiques montrent que le vol CA910 relie régulièrement Moscou à Nanjing via Air China. Il circule tous les samedis et le dernier vol a eu lieu le 17 juillet. Selon les médias d’État chinois, le vol CA910 a été temporairement suspendu jusqu’à 10 fois en raison de la présence de passagers infectés depuis l’année dernière pendant la pandémie.

Epoch Times a obtenu un document officiel interne du régime chinois qui montre qu’il considère la Russie comme la principale source d’importation des infections au Covid-19.

Le document est intitulé « Rapport succinct (numéro 396) de la dernière situation de l’épidémie nationale ». Le rapport est marqué comme « matériel interne ».

Le contenu de ce document d’information résume le statut de l’épidémie locale et des cas importés, y compris des tableaux statistique.

Des policiers russes patrouillent sur la place Rouge déserte, devant la cathédrale Saint-Basile à Moscou, alors que la ville et les régions environnantes ont imposé un confinement, suivi par d’autres régions russes dans le but de ralentir la propagation de l’infection par le nouveau coronavirus Covid-19, à Moscou, Russie, le 30 mars 2020. (Dimitar Dilkoff /AFP via Getty Images)

Selon le « Tableau des statistiques d’importation des épidémies à l’étranger » figurant dans le document, les 5 premiers pays cités par la Chine comme sources d’importation de cas de Covid-19 sont la Russie (950), les États-Unis (475), le Royaume-Uni (424), les Philippines (335) et les Émirats arabes unis (176). Le régime chinois considère la Russie comme la principale source des cas importés en Chine, dont le nombre est deux fois supérieur à celui des États-Unis.

Li Linyi, commentateur de l’actualité basé aux États-Unis, estime que sur la base des accusations des autorités de Nanjing contre la Russie et du document interne du Conseil d’État du PCC (Parti communiste chinois), il semble que la rhétorique officielle unifiée du régime consiste à accuser les pays étrangers d’être la source des épidémies de Covid-19 en Chine. Sinon, il apparaîtra que les responsables du PCC ne sont pas efficaces dans la lutte contre l’épidémie, et il leur sera difficile de conserver leurs postes officiels. Li Linyi a dit à Epoch Times : « En fait, les infections locales de Covid-19 en Chine continentale n’ont jamais cessé, c’est juste que le PCC les a dissimulées. Lorsqu’elle est hors de contrôle et exposée au public, les autorités rejettent alors la faute sur d’autres pays. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé