Refus d’obtempérer à Nice : le policier auteur du tir mortel mis en examen

10 septembre 2022 Mis à jour: 10 septembre 2022
FONT BFONT SText size

Le policier auteur du tir mortel sur un automobiliste le 7 septembre à Nice dans les Alpes-maritimes, lors d’un refus d’obtempérer, a été mis en examen pour « violences volontaires avec arme ayant causé la mort sans intention de la donner » et a été interdit de port d’arme, a annoncé vendredi soir le procureur de la République de Nice, Xavier Bonhomme.

Désormais placé sous contrôle judiciaire, le policier âgé de 23 ans, adjoint au sein d’une brigade de sécurité routière, avait été placé en garde à vue et entendu dans le cadre d’une information judiciaire ouverte « pour déterminer de manière contradictoire et sous l’autorité d’un juge d’instruction, les circonstances exactes du tir ». De son côté, l’IGPN, la police des polices, a été chargée d’une enquête pour homicide volontaire.

« Plusieurs sommations »

Les faits se sont déroulés mercredi vers 16h30 quand un homme de 24 ans circulant sans permis à bord d’un véhicule volé a été repéré sur la voie rapide de Nice en train de « zigzaguer dangereusement », selon les explications de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP).

Refusant d’obtempérer aux policiers lui faisant signe de s’arrêter, l’homme avait accéléré et quitté la voie rapide, avant de se retrouver bloqué, de faire demi-tour et de venir percuter le véhicule de police qui le suivait.

« Après plusieurs sommations », le policier a tiré « à une reprise sur le conducteur du véhicule volé », une version « corroborée par des témoins présents sur les lieux », avait déclaré le magistrat Xavier Bonhomme dans la journée de vendredi, en annonçant l’ouverture de l’information judiciaire.

Le conducteur plusieurs fois condamné

Le conducteur tunisien déjà connu des services de police avait 21 mentions au fichier TAJ (traitement d’antécédents judiciaires) pour des « faits de vols, stupéfiants, conduite sans permis, extorsion, dégradations, recel de vol ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé