Refus d’obtempérer à Nice : garde à vue prolongée pour le policier auteur du tir mortel

9 septembre 2022 Mis à jour: 9 septembre 2022
FONT BFONT SText size

La garde à vue du policier auteur du tir mortel du mercredi 7 septembre sur un chauffard à Nice dans les Alpes-Maritimes, a été prolongée de 24 heures jeudi soir, dans le cadre de l’enquête de l’IGPN ouverte pour homicide volontaire, a-t-on appris ce vendredi auprès du parquet.

Le fonctionnaire de police avait été placé en garde à vue mercredi soir pour 24 heures, renouvelable une fois, a précisé la procureure de la République adjointe de Nice, Maud Marty.

Mercredi vers 16h30, un homme qui circulait sans permis à bord d’un véhicule volé, selon la police, est mort après avoir été touché par un tir de ce policier âgé de 23 ans, adjoint au sein d’une brigade de sécurité routière.

Selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), les policiers avaient fait signe au conducteur du véhicule en train de « zigzaguer dangereusement » de les suivre, mais ce dernier avait accéléré.

Deux enquêtes ouvertes

Deux enquêtes ont été ouvertes dans ce dossier : une première, confiée à la Sûreté départementale, pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique, une seconde, par l’IGPN, la police des polices, pour homicide volontaire par le policier, auteur du tir.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé