Un bébé mammouth laineux momifié découvert au Canada

28 juin 2022 Mis à jour: 28 juin 2022
FONT BFONT SText size

Des ouvriers des champs aurifères du Klondike, dans le Grand Nord canadien, ont fait une découverte rare : les restes momifiés d’un bébé mammouth laineux pratiquement complet.

Il « est magnifique et c’est l’un des animaux momifiés de l’âge de glace les plus incroyables découverts au monde », a assuré dans un communiqué le paléontologue Grant Zazula, enthousiaste à l’idée d’en savoir bientôt plus sur ce bébé, vraisemblablement une femelle baptisée « Nun cho ga » pour « gros bébé animal » en langue autochtone, et dont la peau et le poil sont intacts.

Le premier mammouth momifié presque complet

Les restes ont été retrouvés en creusant le permafrost au sud de Dawson City, dans le territoire du Yukon, frontalier de l’Alaska américaine.

L’animal serait mort il y a plus de 30.000 ans quand la région était parcourue par des mammouths laineux, des chevaux sauvages, des lions des cavernes et des bisons des steppes géants.

C’est le premier mammouth momifié presque complet et en si bon état de conservation retrouvé en Amérique du Nord. Une partie des restes d’un bébé mammouth surnommé Effie avaient été retrouvés en 1948 dans une mine d’or de l’Alaska, et un spécimen momifié vieux de 42.000 ans en Sibérie en 2007, surnommé Liouba, et de la même taille que le dernier découvert.

Le territoire du Yukon est connu dans le monde pour ses fossiles d’animaux de l’ère glaciaire, mais « des restes momifiés avec peau et cheveux sont rarement déterrés », a souligné le gouvernement du Yukon.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé