« Quelle image ça renvoie pu*** ! » : les propos de Sandrine Rousseau sur la gastronomie française font réagir Fabien Roussel

15 janvier 2022 Mis à jour: 15 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Les propos de Fabien Roussel sur la gastronomie française ont déclenché une vive polémique à gauche. La porte-parole EELV de Yannick Jadot a quant à elle considéré ces paroles comme excluant une partie de la gastronomie en France. Une réaction que le candidat communiste lui-même a jugé « hallucinante ».

Dans une vidéo diffusée mercredi 12 janvier par LCI, Fabien Roussel exprime son désarroi face à la controverse suscitée récemment pour deux phrases, qu’il avait prononcées sur France 3 ce dimanche 9 janvier. « Un bon vin, une bonne viande, un bon fromage : c’est la gastronomie française. Le meilleur moyen de la défendre, c’est de permettre aux Français d’y avoir accès », avait-il dit.

« C’est encore des mots qui excluent une partie de la gastronomie qui a lieu en France »

À la suite de quoi, il s’était fait tacler, principalement par des membres de l’extrême gauche. Nombre d’entre eux s’étaient demandé si le secrétaire national du PCF n’avait pas changé de bord politique. Le 9 janvier dernier, la porte-parole de Yannick Jadot, Sandrine Rousseau, avait aussitôt tweeté : « Le couscous, plat préféré des Français. »

Sur LCI ce 12 janvier, Sandrine Rousseau a souligné que, de son point de vue, « la gastronomie française et bien manger, c’est aussi manger des raclettes qui sont suisses, des pizzas qui sont italiennes, des sushis qui sont japonais ». « Nos combats se rejoignent », a-t-elle nuancé, faisant référence aux idées de Fabien Roussel. « Simplement, il y a une question de symboles, de symbolique et de mots en politique et ces mots-là, c’est encore des mots qui excluent une partie de la gastronomie qui a lieu en France », a-t-elle justifié. « On peut être Française et Français depuis plusieurs générations et adorer le couscous », avait-elle clamé.

« Mais je reçois des messages de soutien de la droite, ils rigolent… »

Si devant les nombreuses réactions suscitées par ses propos, le secrétaire national du PCF ne s’en est pas offusqué dans un premier temps en rétorquant qu’il assumait le fait que ses paroles fassent réagir, l’intervention de Sandrine Rousseau a peut-être été la goutte de trop.

« Quand on porte une parole populaire simple, ça suscite des polémiques stériles à gauche », a-t-il déploré dans la vidéo sur LCI ce 12 janvier, considérant cela comme « impensable ». Il a ajouté que lorsqu’il avait prononcé ces paroles sur la gastronomie française, « à aucun moment » il n’a pensé à ce type de conséquences. « Tout le monde hallucine », a-t-il poursuivi, déclarant : « Mais je reçois des messages de soutien de la droite, ils rigolent… Ça veut dire que c’est pire que ce que je pensais ! » Il a conclu : « Tu as l’extrême droite qui menace et tu fais une polémique sur ça ! »


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé