Quand la psychologie occidentale s’inspire de la sagesse orientale

19 juillet 2016 Mis à jour: 15 août 2016
FONT BFONT SText size

Durant ces dernières décennies, les Occidentaux ont puisé en Orient de nouvelles approches et techniques de santé. Ce qui fut confiné au monde des Hippies et du New Age est devenu le courant principal alors que des millions de personnes font appel à des traitements par l’acupuncture ou pratiquent le yoga comme un moyen thérapeutique ou préventif.

Une de ces pratiques venue de l’Est, qui attire de plus en plus l’attention de quelques professionnels de santé, est une pratique holistique trouvant ses racines dans la Chine antique. Cette pratique est appelée Falun Gong.

Dans un livre récent, « The Mindful Pratice of Falun Gong: Meditation for Health, Wellness, and Beyond », Margaret Trey, auteur, chercheuse et psychologue, expose les conclusions de la recherche sur le potentiel thérapeutique du Falun Gong et partage l’expérience de sa mise en pratique avec ses patients.

La méditation, une thérapie
Depuis les années 1970, de nombreux psychothérapeutes ont utilisé les enseignements bouddhistes comme moyen pour aider leurs patients à gérer le stress et atténuer leurs maux, physiques et émotionnels. Margaret Trey s’est aperçue que le Falun Gong pouvait avoir des bienfaits similaires.

« J’ai eu beaucoup de succès en intégrant le Falun Gong dans mes consultations », confie Margaret Trey. « Pendant ces séances, cela les aide à « nettoyer » leur problème, quel qu’il soit. À la fin, ils se sentent beaucoup mieux. »

Pendant des générations, le Falun Gong est resté une pratique secrète, transmise d’un maître à son disciple. D’après les ouvrages d’introduction à la pratique, il a été rendu public en Chine en 1992. Il n’a jamais été conçu pour être une thérapie.

À l’instar du Bouddhisme et du Taoïsme, le Falun Gong, à l’origine, offre une voie vers la plénitude, disent ses pratiquants. Ainsi, ils consacrent du temps à la méditation assise, à la pratique d’exercices lents et souples, et s’efforcent au quotidien de vivre en accord avec  des standards moraux élevés.

Néanmoins, le Falun Gong traite directement de problèmes comme de vider l’esprit encombré et dépasser les souffrances inhérentes à l’être humain. Margaret Trey trouve  ainsi que d’appliquer les concepts du Falun Gong dans ses consultations offre un guide précieux aux esprits perdus ou blessés, à la recherche de clarté et de compréhension.

« Beaucoup de mes patients souffrent d’anxiété. Les amener à pratiquer les exercices du Falun Gong dans mes séances les a aidés à se détendre. Je ne sais pas comment, mais je sais que ça les a aidés », dit-elle.

Dans son livre, Trey nous donne l’exemple d’une patiente nommée April (pseudonyme). April souffrait d’une forte anxiété, mais elle a trouvé que le Falun Gong pouvait l’apaiser instantanément, lui permettant de retrouver des pensées claires. « Je me sens plus relaxée, moins anxieuse et j’ai moins de trucs qui me tournent dans la tête », révèle April.

Selon Margaret Trey, April a réussi à vaincre « ses démons intérieurs un à un au fil des séances empreintes du Falun Gong ». Finalement, sa confiance en elle et son estime personnelle ont grandi, lui permettant de dépasser les souvenirs douloureux liés à son enfance.

April a cessé la thérapie depuis 15 ans, mais elle continue toujours la pratique. « Le Falun Gong n’est jamais loin de mes pensées », a-t-elle écrit dans une lettre récente à Trey.

La plupart des patients de Trey ne sont pas comme April et ne vont pas jusqu’à adopter la pratique du Falun Gong. Cependant, en introduisant des éléments du Falun Gong au moment approprié au cours des séances, Margeret Trey a pu constater que cela en a aidés beaucoup à se dépasser et à atteindre de nouvelles compréhensions intérieures, jusque-là inaccessibles.

Un autre patient de Trey, dénommé Oskar dans son livre, présentait de nombreux problèmes que des techniques classiques de consultation n’aurait pas pu aborder. Oskar était un adulte dans la trentaine, avec l’âge mental d’un adolescent et un passé de comportements agressifs, voire violents.

« Je lui ai exposé les principes du Falun Gong dans des termes très simples », dit Trey. « Je n’étais pas sûre que ça l’aiderait, mais d’une certaine façon, c’est resté ancré dans son esprit. » Après quelques séances, Oskar a parlé à Trey d’une dispute qu’il avait eu avec sa petite amie. Pendant la dispute, son amie l’a menacé de le quitter. Il avait alors attrapé un couteau de cuisine pour l’en empêcher. Mais comme il se souvint de quelque chose qu’il avait appris du Falun Gong, Oskar a reconsidéré son geste.

« Je me souviens que vous avez dit que je dois faire preuve de compassion et considérer l’autre en premier, alors c’est ce que j’ai fait », a-t-il confié à Trey. « Et je ne l’ai pas blessée, au lieu de ça j’ai reposé le couteau. J’ai montré de la compassion, mais elle m’a quand même quitté. »

Pour Margeret Trey, le Falun Gong n’est pas une stratégie de traitement comme une thérapie cognitive comportementale – et il n’est pas approprié dans des cas graves de pathologies mentales – mais il peut être utilisé dans un cabinet, en parallèle de méthodes plus conventionnelles. Selon elle, le Falun Gong fait un bon complément à la consultation en Abordage Centré de la Personne (Rogerian therapy).

L’Abordage Centré de la Personne repose sur une philosophie basée sur trois principes : l’empathie, une bienveillance inconditionnelle envers le patient, et l’honnêteté durant son exercice. « J’ai aussitôt perçu une correspondance avec les trois principes fondamentaux du Falun Gong : Authenticité, Compassion, Tolérance », dit-elle.

La doctoresse Margaret Trey, chercheuse, psychologue et auteur intègre des éléments du Falun Gong dans ses consultations. (Daniel Ulrich)
La doctoresse Margaret Trey, chercheuse, psychologue et auteur intègre des éléments du Falun Gong dans ses consultations. (Daniel Ulrich)

Corps et esprit
Alors que les expériences du Dr Trey montrent que le Falun Gong pourrait améliorer la santé mentale, des faits montrent qu’il pourrait également être bénéfique sur le plan physique.

« Au cours de mes études en science neurologique, j’ai pu constater que le pouvoir de la pensée est très puissant », dit-elle. « Si vous pouvez changer votre état d’esprit, vous êtes sur le bon chemin vers la santé et le bien-être. Le pouvoir de l’esprit est très important. »

En vue d’évaluer le potentiel thérapeutique du Falun Gong, Margaret Trey a mené une étude en 2007, dans le cadre de son doctorat à l’Université d’Australie du Sud. L’étude compare les effets du Falun Gong sur la santé et le bien-être tel que perçus par des pratiquants par rapport à un groupe de non-pratiquants.

Les résultats suggéraient fortement que la pratique du Falun Gong a un effet positif, à la fois sur le plan physique et émotionnel.

En mettant au point son étude, Margaret Trey s’est intéressée aux travaux d’autres chercheurs ayant travaillé sur les effets d’autres disciplines spirituelles sur la santé, tel que le docteur Harold G. Koenig, directeur du Centre pour la Spiritualité, la Théologie et la Santé à l’Université de Duke (Caroline du Nord, États-Unis).

Une femme assise en médiation, pratique le cinquième exercice de la pratique spirituelle du Falun Gong. (Jeff Nannarella pour Epoch Times)
Une femme assise en médiation, pratique le cinquième exercice de la pratique spirituelle du Falun Gong. (Jeff Nannarella pour Epoch Times)

Le Dr Koenig est l’auteur de plus de 400 publications scientifiques et de 40 livres sur différents sujets médicaux, mais il est particulièrement connu pour ses idées sur la religion.

Les essais contrôlés de Koenig montrent que la pratique d’une religion et la spiritualité aident les gens à améliorer leur santé et leur bien-être.

« Koenig est chrétien, aussi toutes ses recherches sont axées sur l’impact de la foi chrétienne sur la santé et le bien-être », précise Trey. « J’ai cité son travail pour justifier mes propres recherches. »

L’étude australienne révèle que les pratiquants de Falun Gong ne prennent que très rarement de médicaments et consultent peu leur médecin, tout en présentant de bien meilleurs résultats que le groupe de non-pratiquants, dans tous les paramètres de santé pris en compte.

« Avant de commencer le Falun Gong, le groupe de pratiquants avait eu beaucoup plus de problèmes de santé ou d’antécédents médicaux que le groupe de non-pratiquants. Ils ont témoigné d’une amélioration importante de leur état suite à la pratique », explique Trey.

Selon le Dr Heather Mattner, psychologue de santé et professeur adjoint à l’Université d’Australie du Sud, qui a joué le rôle de conseiller pour Trey, l’étude australienne révèle les pouvoirs de la tranquillité, la sérénité et de l’épanouissement pour ceux qui pratiquent le Falun Gong.

« L’étude indique que le Falun Gong apporte des bénéfices importants pour nombre d’individus souffrant de maladies, d’un mauvais équilibre mental et de problèmes chroniques, de façon sûre, saine et avec une efficacité qui défie les traitements et méthodes conventionnels », écrit Mattner dans une présentation du livre de Margaret Trey.

Selon le Dr John Court, ancien professeur à l’Université d’Australie du Sud et directeur de thèse de Margaret Trey, le Falun Gong repose sur les mêmes valeurs sous-jacentes à toutes les traditions spirituelles.

Dans sa présentation du livre de Trey, le Dr Court écrit : « Nous ne devrions pas être trop étonnés des importants bienfaits qui sont révélés. Les processus impliqués dans la pratique sont similaires en de nombreux aspects à d’autres approches trans-personnelles et comportementales. Ils sont de plus renforcés par des avantages précieux (une pratique régulière, une variété de stratégies, l’accent mis sur le pouvoir personnel et l’amélioration du standard moral) ».

Bien que la recherche sur le Falun Gong n’en soit qu’à ses prémices, les études disponibles jusqu’à présent semblent toutes dépeindre la même situation. Par exemple, dans une publication de 2005 sur le Falun Gong, une équipe de médecins américains ont constaté une meilleure expression génétique et une immunité renforcée parmi les participants pratiquant le Falun Gong, en comparaison de ceux non-pratiquants de Falun Gong. Ceci suggère que le Falun Gong pourrait influencer l’expression génétique, améliorer les capacités immunitaires, équilibrer le métabolisme et stimuler la régénération cellulaire.

Dans une étude des plus récentes sur la pratique, publiée dans un résumé scientifique pour la conférence annuelle de 2016 de l’American Society of Clinical Oncology, 97 % des personnes atteintes d’un cancer ont rapporté une rémission complète des symptômes suite à la pratique du Falun Gong. Le temps moyen de rémission des symptômes était de 3,6 mois après avoir débuté la pratique.

Évolution des perceptions
Plus tôt cette année, Margaret Trey a été invitée par l’American Counseling Association, la plus grosse organisation de consultants au monde, pour une présentation en 90min de son approche sur l’utilisation du Falun Gong dans ses consultations et en psychothérapie. Le soutien de la part de ses confrères a été énorme, dit-elle.

Un passant s'arrête pour apprendre les exercices de Falun Dafa lors d'une pratique de groupe en Australie (Minghui.org)
Un passant s’arrête pour apprendre les exercices de Falun Dafa lors d’une pratique de groupe en Australie (Minghui.org)

« Dans la profession, il est largement admis aujourd’hui que les pratiques orientales de méditation sont bénéfiques. La spiritualité et le conseil personnalisé sont très importants actuellement », dit Trey. « J’ai eu tellement d’étudiants, qu’ils soient en master ou en doctorat, et même des professeurs à m’encourager dans ces recherches. »

Margaret Trey poursuit ses recherches sur le Falun Gong, avec un nouveau projet qu’elle intitule « Cœurs relevés », dans lequel elle s’intéresse à des cas individuels de pratiquants de Falun Gong ayant vécu des expériences miraculeuses de guérison et de persévérance. Elle espère voir, dans un futur proche, le Falun Gong mis à l’épreuve d’essais randomisés contrôlés, comme il y en a eu pour le yoga.

« Ils ont étudié le yoga pour le cancer, l’insomnie, l’anxiété, le stress, toutes sortes de problèmes, mais il reste beaucoup à faire », dit Trey. « Les études sur les effets du Falun Gong sur la santé et le bien-être en sont à leur tout début. J’espère que des personnes intéressées pour effectuer des études plus approfondies me contacteront. »

Involontairement, le travail de Trey s’avère avoir également une facette politique. Alors que la Chine a mené ses propres études pour démontrer les effets remarquables du Falun Gong sur la santé et le bien-être à la fin des années 1990, la réputation de la pratique a souffert d’un vent dévastateur en 1999, quand l’ancien dictateur chinois Jiang Zemin a lancé une campagne brutale contre le Falun Gong, avec l’intention de l’éradiquer du pays.

Pour justifier la torture et l’emprisonnement des pratiquants de Falun Gong, la discipline a été catégorisée comme une secte. Le régime a alors passé des années à répandre une propagande anti-Falun Gong en vue de démoniser la pratique.

Bien que ces idées aient été discréditées depuis des années, Margaret Trey s’attend à ce que son travail révèle une image plus complète de ce qu’est le Falun Gong. « Le Falun Gong est bénéfique par dessus tout pour la santé et le bien-être, comme l’a révélé l’enquête australienne. Il est de plus bon en tant qu’hygiène de vie et moyen de cultivation spirituelle », dit Trey. « De plus, en tant que conseillère, je trouve que de partager cela avec mes clients leur apporte quelque chose qu’ils peuvent apprécier et emporter avec eux ».

Version anglaise: Western Counseling Gets a Boost From Eastern Wisdom

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé