Pyrénées-Atlantiques : un bébé de 14 mois découvert sans vie oublié dans la voiture de son père

22 juillet 2022 Mis à jour: 22 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Dans l’après-midi du mercredi 20 juillet un bébé de 14 mois a été retrouvé mort, oublié dans une voiture, sur le parking d’une entreprise de Bordes, près de Pau dans les Pyrénées-Atlantiques. 

Le père de l’enfant, salarié de la société d’aéronautique Safran, aurait oublié de déposer son bébé à la crèche le matin, avant d’aller travailler. « Les premières investigations laissent penser que le jeune enfant est décédé d’étouffement et de déshydratation », a indiqué la procureure de la république de Pau, Cécile Gensac, dans un communiqué.

La mère, constatant l’absence de son enfant mercredi en fin de journée à la crèche d’Assat, commune périphérique de Pau et non loin du lieu de travail du père, avait donné l’alerte.

Les tentatives de réanimation par les sapeurs-pompiers et une équipe du Samu, aussitôt transportés sur les lieux, vers 17H00, se sont révélées vaines. « Personne n’avait entendu le moindre bruit, le parking étant étendu », a précisé la procureure de Pau.

Les parents en état de choc

Les parents du bébé, « sans antécédent judiciaire et parents d’un enfant plus âgé », ont été transférés en état de choc vers le centre hospitalier de Pau. « Aucune audition n’a pu être réalisée en l’état », indique Cécile Gensac.

Une autopsie est prévue vendredi afin de déterminer la cause exacte du décès. Une enquête de flagrance pour homicide involontaire a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de Pau-Lescar.

Mise en place de cellules psychologiques

Une cellule d’aide psychologique a par ailleurs été mise en place pour le personnel de la crèche d’Assat ainsi qu’au sein de l’entreprise Safran.

L’établissement d’accueil pour les enfants restera fermé jusqu’à la fin de la semaine, a fait savoir le maire de la commune, Jean-Christophe Rhaut. Les autres enfants ont été réorientés vers des structures intercommunales des environs, « et des cellules psychologiques y ont aussi été ouvertes pour les parents », précise le maire d’Assat.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé