« Je promets d’être la meilleure belle-mère possible » : une mariée présente ses vœux à son beau-fils lors de son mariage

Par SWNS
7 janvier 2022 Mis à jour: 7 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Dans un moment émouvant capturé sur vidéo, une mariée a fait verser des larmes en prononçant ses vœux à son nouveau beau-fils alors qu’elle épousait son père.

Vanessa Lynch, 30 ans, voulait s’assurer que Henry Lynch, 9 ans, sache à quel point elle l’appréciait, puisqu’ils forment désormais une famille.

(SWNS)

Ainsi, après avoir prononcé solennellement des vœux de mariage à son futur mari, Craig Lynch, 30 ans, elle s’est adressé à son nouveau beau-fils.

« Henry, je sais que je n’étais pas là le jour où tu es venu au monde », dit Vanessa. « Je n’étais pas là pour tes premiers pas ni tes premiers mots, mais je te promets que je serai là pour beaucoup d’autres de tes premières fois. »

« Je promets de t’aimer comme si tu étais mon propre fils. Et enfin, je promets d’être la meilleure épouse pour ton père, et je promets d’être la meilleure belle-mère que je puisse être pour toi. »

À la suite de son discours, Henry s’est approché d’elle pour lui faire un énorme câlin, avant que Vanessa n’échange les alliances avec son père.

(SWNS)

Vanessa, originaire de Minneapolis, dans le Minnesota, déclare : « Je voulais qu’Henry sache que je n’allais pas seulement être la femme de son père. »

Elle a admis être nerveuse au début, car elle ne savait pas comment Henry allait réagir.

« Je ne voulais pas le mettre sur la sellette devant tout le monde. Il est timide et devient nerveux devant les gens », explique Vanessa. « Mais la démarche me semblait juste, alors après avoir prononcé mes vœux envers Craig, je lui ai fait signe de se déplacer afin que je puisse voir Henry. »

« Je voulais que [Craig] sache à quel point ma relation avec Henry compte pour moi », dit-elle, ajoutant avoir eu l’impression que quelque chose manquerait si elle ne disait pas un petit mot à Henry.

Vanessa se souvient des larmes qui coulaient en regardant Henry.

(SWNS)

« Je suis heureuse de l’avoir fait parce qu’Henry m’a dit que [ces mots] signifiaient beaucoup pour lui et qu’il se sentait encore plus proche de moi qu’avant », déclare Vanessa.

Plus tard, le couple a montré la vidéo émouvante à Henry, qui s’est mis à pleurer en la regardant, ce qui, selon Vanessa, était « adorable ».

Vanessa, infirmière de métier, a rencontré pour la première fois celui qui deviendrait son mari, Craig, souscripteur, alors qu’ils étaient tous deux en deuxième année à l’Augsburg College et qu’elle sortait avec son colocataire. Elle a été présentée à son fils, Henry, quelques mois après qu’ils aient commencé à se fréquenter.

« Je voulais attendre le temps nécessaire pour qu’Henry se sente à l’aise », dit Vanessa. « J’ai organisé notre première rencontre en allant voir ‘Monster Trucks’ tous les trois ensemble. Nous nous sommes tous amusés. »

(SWNS)

Le couple s’est fiancé en août 2019. Étant donné la pandémie de Covid-19, leur mariage n’a eu lieu que le 11 décembre 2021, à Cambridge.

En préparant ses vœux à Craig, Vanessa a eu l’idée de s’adresser également à Henry pendant la cérémonie, car elle sait combien Henry est important pour Craig.

Si les vœux ont été faciles à écrire pour Vanessa, ils ont été difficiles à prononcer à voix haute. Dans la vidéo, on peut la voir pleurer – bien qu’elle s’en défende…

(SWNS)

Vanessa a gardé ses intentions secrètes pour Craig et Henry. Seules les demoiselles d’honneur et la mère de Craig avaient été mises dans la confidence et l’ont aidée à répéter.

« Sur le moment, je ne pouvais pas voir les réactions des invités, car toute mon attention était concentrée sur Henry. Je voulais bien prononcer mes mots », explique Vanessa. « Mais je pouvais entendre les gens renifler autour de moi pendant que je les prononçais ! »

Vanessa déclare que cette idée est née de sa propre expérience en tant qu’enfant.

« Je viens d’une famille recomposée, donc ma décision de prononcer des vœux à Henry est vraiment née de mon expérience d’enfant – comment les beaux-parents devraient traiter les beaux-enfants comme s’ils étaient leurs propres enfants. »

Vanessa a même choisi de descendre l’allée bras dessus bras dessous avec son père biologique et son beau-père.

« Ce n’est pas parce que vous ne partagez pas le sang avec quelqu’un que vous ne pouvez pas être une famille », déclare-t-elle. « Tout dépend de l’ amour que vous portez à une personne et de l’engagement que vous avez l’un envers l’autre ».


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé