Projet de parc photovoltaïque dans le Var: une aberration écologique, dénoncent les habitants de La Motte

27 août 2022 Mis à jour: 27 août 2022
FONT BFONT SText size

À La Motte dans le Var, les habitants se mobilisent contre un projet de parc photovoltaïque dont ils ont appris l’existence le 25 juillet 2022. Ils déplorent le fait que 20 hectares de milieu naturel risquent d’être rasés pour faire place aux panneaux solaires de la centrale.

C’est par hasard que des habitants de La Motte ont découvert l’existence d’un projet de parc photovoltaïque sur la colline du Rousset, située au‑dessus de leur village provençal de 2800 habitants : une affichette a été placardée sur un arbre, à l’entrée d’un chemin.

« On a eu connaissance du projet comme ça… C’est révoltant ce manque d’information », s’indigne auprès de Var‑Matin Marylou Combanaire, une jeune Mottoise très impliquée dans la lutte contre l’implantation de la centrale photovoltaïque.

Au total, plus de 20 hectares seront rasés et déboisés si le projet va de l’avant. « Nous ne sommes pas d’accord ! Pas d’accord pour que l’on construise un parc photovoltaïque de 20 hectares au milieu de la forêt, en zone naturelle ! » assure Marylou.

Un terrain déjà défriché ?

La maire de la commune, Valérie Marcy, affirme de son côté que le terrain a déjà été défriché il y a quelques années. Ce à quoi Serge Lahondés répond sur la page Facebook Mobilisons‑nous contre le projet de centrale photovoltaïque à La Motte qu’il s’agit d’un mensonge. « Si l’aménageur a dû déposer une demande d’autorisation de défrichement, c’est parce que son projet va au‑delà des parcelles défrichées antérieurement », écrit‑il.

Les habitants qui sont contre le projet se demandent par ailleurs pourquoi les panneaux solaires ne seraient pas plutôt installés sur les toits des bâtiments existants, ou encore sur les parkings des supermarchés.

Pollution visuelle et sécurité

L’aspect pollution visuelle du projet fait également bondir les Mottois. « La maire nous a assuré qu’on ne verrait pas ce parc. Mais ce n’est pas vrai », s’inquiète Marylou. Selon la jeune femme, la centrale sera visible sur plusieurs kilomètres à la ronde, depuis chacune des habitations. « On est loin du slogan ‘La Motte authentique et durable’ vanté par l’équipe municipale. »

Un autre enjeu inquiète les riverains : la sécurité. « Un risque incendie important dans le cas d’une défaillance d’un fil, d’un panneau, d’une alarme… Le SDIS du Var s’est d’ores et déjà prononcé défavorablement vis‑à‑vis de ce projet et des risques l’accompagnant », écrit Marylou dans la page de la pétition recueillant près de 400 signatures contre la centrale photovoltaïque.

L’autorisation nécessaire à la réalisation du projet n’a pas encore été donnée. Il s’agit d’une enquête publique qui concerne la demande d’autorisation de défrichement d’un terrain de 10 hectares, à l’étude du côté des services de l’État.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé