Près de 400 pompiers volontaires partent en Ukraine « sauver des vies »

10 mars 2022 Mis à jour: 10 mars 2022
FONT BFONT SText size

Face à la situation chaotique en Ukraine, 400 pompiers volontaires français se sont mobilisés pour aller soigner les victimes et prêter main forte aux pompiers ukrainiens en difficulté. Leur départ est prévu vendredi 11 mars, rapporte 20minutes.

Forte solidarité des pompiers français

Partir à des milliers de kilomètres de chez soi pour soigner les victimes ukrainiennes et aider les pompiers est un acte courageux. Le lieutenant David Courdent, qui fait partie de la mission a révélé à nos confrères de 20 minutes : « On a appris que près de 50 % des pompiers ukrainiens avaient dû délaisser les lances à incendie pour prendre les armes et défendre leur pays ».

Le Service incendie ne pouvant financer une telle opération, ces pompiers volontaires venus de toute la France, ont décidé de se rendre en Ukraine par leurs propres moyens. Conscients du danger de la mission, ils n’ont pas hésité à se mobiliser.

Cette initiative est arrivée à la suite de l’appel lancé par l’ambassade d’Ukraine aux casernes de pompiers de France pour venir aider les pompiers ukrainiens. Le capitaine Davide Courdent, sapeur-pompier volontaire depuis 16 ans et ses collègues du service département d’incendie et de secours (Sdis) d’Ille-et-Vilaine ont répondu positivement à cet appel. Mais cette démarche ne peut être effectuée qu’à titre personnel. On compte « des capitaines, des commandants, des hommes de rang, des hommes, des femmes, des pompiers d’élite sélectionnés en fonction de leur expérience », signale David Courdent pour cette mission.

Des moyens très limités mais la détermination de chacun

Il n’est pas question ici d’avoir l’aide de l’État, car les 400 pompiers font ce déplacement à titre personnel, de façon autonome et indépendante. D’ailleurs le responsable de l’expédition déclare : « Sur place, on aura nos uniformes, mais pas nos écussons ».

Il sera également impossible de prendre les véhicules de service. Les pompiers partiront avec leur véhicule personnel et « deux 4X4 reformées, mais qui fonctionnent toujours très bien ».

Du matériel et des médicaments en grande quantité

L’Ukraine ayant fait savoir ses besoins, les pompiers arriveront bien chargés. Le capitaine Fiorina qui fait partie de l’équipe a déclaré : « On nous a demandé beaucoup de matériels et de médicaments : des antidouleurs, de quoi faire des garrots, des perfusions, etc. En tout, on a rassemblé à peu près dix mètres cubes », il y aura même un chien pour la recherche des survivants sous les décombres.

Sauver des vies, qu’elles soient ukrainiennes ou russes

Il s’agit d’une expédition d’hommes et de femmes animés d’un esprit de solidarité, d’équipe, de générosité et de compassion, prêts à affronter les situations les plus difficiles pour sauver des vies, quelles soient ukrainiennes ou russes.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé