Le pouvoir guérisseur de la gratitude

Rendre grâce améliore la santé mentale, émotionnelle et physique
23 novembre 2022 Mis à jour: 23 novembre 2022
FONT BFONT SText size

Chaque année, la période des fêtes de fin d’année nous rappelle de faire une pause et d’être reconnaissant pour tout ce que nous avons. Ce rappel est nécessaire et utile, car il est dans la nature humaine de se concentrer plutôt sur tout ce que nous n’avons pas.

La culture dans laquelle nous vivons nous bombarde de messages selon lesquels nous devrions avoir plus, faire plus et être plus. Fortement influencés par les médias sociaux et les publicités, nous sommes conditionnés à croire que ce que nous avons n’est pas suffisant. C’est la recette de l’insatisfaction, de la dépression et du désespoir.

C’est aussi la raison pour laquelle il est si important d’intégrer la gratitude dans nos vies pendant les fêtes – et tous les jours de l’année.

En tant que professionnel de la santé mentale depuis 35 ans, j’ai conseillé des centaines de personnes aux prises avec l’anxiété, la dépression, les dépendances, les problèmes relationnels et d’autres défis importants. Presque toujours, la pratique de la gratitude est mise en avant dans le traitement comme une étape vers le bien-être et la santé.

J’en suis venu à croire que la gratitude est l’antidote à toutes les choses toxiques qui entrent dans nos vies. En termes simples, la gratitude favorise l’optimisme, qui renforce l’espoir. Que votre vie comporte de graves difficultés ou qu’elle soit relativement stable, il est certain que la pratique de la gratitude fortifiera et enrichira votre vie. En voici quelques raisons.

La science de la gratitude

La gratitude favorise le bien-être de plusieurs façons. Au cours des dernières décennies, les spécialistes en sciences sociales ont accumulé un ensemble de recherches démontrant comment la gratitude améliore le bien-être : meilleure estime de soi, meilleur sommeil, immunité renforcée, diminution de la dépression et de l’anxiété, relations plus solides, etc.

Deux éminents chercheurs dans le domaine de la gratitude, Robert Emmons et Michael McCullough, ont étudié en détail les avantages d’être reconnaissant des bienfaits quotidiens.

Lorsque les gens sont reconnaissants, ils ressentent une « énergie calmeils se sentent plus alertes, plus vivants, plus intéressés, plus enthousiastes », explique Robert Emmons.

Dans le cadre de leurs recherches, MM. Emmons et McCullough ont demandé aux participants à l’étude de tenir un journal de gratitude dans lequel ils notent au moins trois bienfaits par jour pour lesquels ils sont reconnaissants. Les résultats ont montré que les personnes qui s’astreignent à cette activité obtiennent des scores 25% plus élevés dans les enquêtes mesurant le bonheur ; elles dorment une demi-heure de plus la plupart des nuits et font 33% plus d’exercice chaque semaine que celles qui ne font pas de la gratitude une pratique quotidienne.

De plus, des chercheurs de l’université Harvard ont analysé plusieurs études et ont conclu : « Dans la recherche en psychologie positive, la gratitude est fortement et constamment associée à un plus grand bonheur. La gratitude aide les gens à ressentir des émotions plus positives, à savourer les bonnes expériences, à améliorer leur santé, à faire face à l’adversité et à établir des relations solides. »

La gratitude est une chose que nous pouvons contrôler dans nos vies. La gratitude n’est pas simplement une réaction que nous ressentons lorsque tout va bien. Il s’agit d’une attitude délibérée que nous choisissons même lorsque ça ne va pas bien. C’est la décision de reconnaître consciemment ce qui, dans notre vie, est bon, agréable et bénéfique. Quelles que soient les circonstances, il y a toujours quelque chose à remarquer et à apprécier.

Il y a beaucoup de faits dans la vie sur lesquels nous n’avons que peu ou pas de contrôle : l’inflation, la réduction de l’effectif d’un emploi, un diagnostic inattendu, les conflits politiques et sociaux. Tout cela échappe à notre contrôle individuel, mais ce n’est pas le cas de la gratitude. Il s’agit de faire un choix, de façon constante et sincère.

La gratitude « recrute » d’autres émotions positives. Lorsque nous choisissons la gratitude, nous constatons souvent que l’espoir, le courage et d’autres émotions utiles s’ajoutent pour nous renforcer. Lorsque nous prenons le temps d’être reconnaissants, la joie et la satisfaction surgissent également. Les émotions négatives, telles que la colère, la jalousie, la cupidité et la peur, perdent toute leur puissance lorsqu’elles sont confrontées à la gratitude.

Les émotions de même nature ont tendance à se regrouper. Optez pour la gratitude et vous constaterez rapidement qu’elle fait baisser le niveau de beaucoup d’autres émotions.

La gratitude fait passer notre attention du négatif au positif. Nous avons tous beaucoup plus de raisons d’être reconnaissants que nous ne le pensons. Les problèmes font toujours le plus de bruit dans nos vies, alors nous leur accordons notre attention. En cultivant délibérément la gratitude, nous nous apercevons rapidement que nous n’avons pas que des problèmes.

Lorsque nous souffrons, nos pensées et nos émotions sont attirées par la source de la douleur comme des copeaux de fer par un aimant. Nous nous attardons sur nos propres faiblesses, nos mauvaises décisions et nos déceptions. En revanche, choisir d’être reconnaissant détourne nos pensées sur notre détresse et les place sur nos bienfaits.

La gratitude révèle le bon côté des choses dans les périodes sombres. La véritable gratitude va beaucoup plus loin que les clichés qui disent : « Tout nuage sombre a une lueur d’espoir. » ou « Voyez le verre à moitié plein, pas à moitié vide. » Même les circonstances les plus sombres et les situations les plus difficiles contiennent des raisons légitimes d’être reconnaissant. Apprécier même le plus petit des bienfaits vous aide à résister à la douleur de la solitude, des relations brisées et des rêves déçus.

Nous pouvons choisir de dire « Je m’en veux » ou « Je me réjouis ». Notre décision fait toute la différence entre éprouver la liberté d’aller de l’avant ou être ligoté par l’amertume. Lorsque nous saisissons l’occasion d’exprimer notre gratitude, nous nous emparons d’une arme qui nous aidera à vaincre le ressentiment et la déception.

La gratitude se développe de manière exponentielle. J’ai remarqué à maintes reprises que les personnes déprimées ont tendance à chercher des raisons de l’être. Partout, elles voient de plus en plus de raisons d’être déprimées. Le même principe s’applique à ceux qui luttent contre l’anxiété et d’autres problèmes émotionnels.

Heureusement, l’inverse est également vrai. Plus nous pratiquons intentionnellement la gratitude, plus nous trouvons de raisons d’être reconnaissants. Les choix que nous faisons et ce que nous recherchons créent une dynamique positive ou négative. Cherchez et vous trouverez.

Ce concept a un lien avec notre physiologie. Le chercheur Alex Kolb a examiné plusieurs études scientifiques sur le lien entre la gratitude et la santé mentale et a conclu ce qui suit : « Les sentiments de gratitude activent directement les régions du cerveau associées à la dopamine, un neurotransmetteur [une substance chimique qui procure un sentiment de bien-être]. La gratitude peut avoir un impact très puissant sur votre vie, car elle engage votre cerveau dans un cycle vertueux. […] La dopamine renforce également ce cycle. Ainsi, lorsque vous commencez à voir des raisons d’être reconnaissant, votre cerveau se met à chercher d’autres raisons de l’être. C’est ainsi que le cycle vertueux se crée. »

Regarder le monde avec les yeux d’un enfant signifie se concentrer sur le présent, en appréciant toutes les occasions et les plaisirs du moment présent. (Biba Kayewich)

Cultivez votre gratitude

Parfois, vos problèmes personnels vous empêchent de faire preuve de gratitude. De plus, il n’est pas toujours facile de pratiquer la gratitude au quotidien dans un contexte de stress, d’agitation et d’insatisfaction. Si vous voulez augmenter le niveau de gratitude dans votre vie, commencez par les actions suivantes :

Remarquez les petits moments qui vous apportent de la joie. Essayez de dire merci pour votre film préféré, les feuilles mortes d’un jour d’automne, le goût de votre thé préféré, l’appel téléphonique de votre meilleur ami, le son d’un enfant qui rit ou la possibilité de faire la grasse matinée un samedi matin.

Tenez un journal de gratitude. Consacrez quelques minutes chaque jour à énumérer trois bienfaits dans votre vie et décrivez comment ils vous enrichissent. Le fait de nommer chaque jour les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant vous amènera à en voir de plus en plus.

Portez un regard neuf sur vos amis et votre famille. Les personnes les plus proches de nous sont parfois considérées comme acquises. Comptez vos bienfaits pour ceux qui vous aiment et vous soutiennent.

Célébrez la créativité. Chaque jour, nos vies sont enrichies par l’expression artistique – musique, littérature, cinéma et théâtre. Soyez reconnaissant de vivre dans une culture créative aussi riche et texturée.

Faites des rituels quotidiens des moments privilégiés. Asseyez-vous et savourez votre café du matin plutôt que de le boire rapidement en vous dépêchant de sortir. Si promener votre chien est généralement ennuyeux pour vous, changez votre état d’esprit et remarquez combien votre chien s’amuse.

Regardez le monde avec les yeux d’un enfant. Les enfants ne s’inquiètent pas de l’avenir et ne s’attardent pas sur le passé. Ils apprécient le moment présent, avec toutes ses opportunités et ses plaisirs.

Faites un compliment à quelqu’un. En pensant à la personne et à ce que vous allez complimenter, vous apprécierez cette personne et la qualité que vous admirez.

Priez ou méditez. Ces pratiques permettent de se couper du monde bruyant et de concentrer ses pensées sur une puissance bien plus grande que soi. Faites de la reconnaissance une partie importante de votre temps de prière ou de méditation.

Exploitez les possibilités d’aujourd’hui. Chaque jour est une occasion d’orienter votre vie dans une nouvelle direction et de trouver des bénédictions. Croyez que c’est vrai. Sortez du lit demain matin et allez la chercher.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé