Pour ce couple atteint de nanisme, ce n’est pas un problème d’avoir eu une enfant qui n’est pas naine

31 mai 2020 Mis à jour: 1 juin 2020
FONT BFONT SText size

Alyssa Biddle et Jonathon Tripp sont tous deux nés avec le nanisme, et leurs gènes ayant été transmis à leur fille aînée, Sienna, âgée de 3 ans, lors de sa conception, celle-ci est également née avec le nanisme. Biddle et Sienna sont atteintes d’une forme de nanisme appelée achondroplasie, tandis que le père Jonathon est atteint d’un type similaire, bien qu’unique, appelé hypochondroplasie.

Après avoir eu une deuxième fille, née sans cette maladie, Alyssa, 29 ans, a remarqué que leur famille commençait à se poser régulièrement des questions pour savoir si les deux sœurs étaient vraiment apparentées. La mère a donc décidé de s’exprimer, espérant dissiper certaines idées fausses qu’elle avait entendues sur le nanisme et les familles.

Alyssa Biddle et Jonathon Tripp et leurs deux filles, Bonnie et Sienna (Caters News)

Alyssa et Jonathon se sont rencontrés en 2009 lors d’une convention pour personnes de petite taille et ont entretenu une amitié étroite pendant des années avant de se lancer dans une relation amoureuse. Ils ont fondé leur famille il y a trois ans, à la naissance de Sienna, puis ont accueilli Bonnie, 22 mois, dans la famille en 2018. Jonathon, 40 ans, a posé la question en janvier 2020, et le couple est maintenant fiancé.

« Nous ne pourrions pas être plus heureux avec notre belle famille. J’ai toujours rêvé d’avoir des enfants et Jonathon est clairement né pour être père », explique Alyssa.

Les deux soeurs Bonnie et Sienna Tripp (Caters News)

« C’était très excitant quand je suis tombée enceinte, nous étions si heureux », a-t-elle ajouté. « Jonathon est un père très drôle et il aime absolument chaque minute de sa paternité. Quand nous sortons ensemble, je peux voir que certaines personnes nous regardent, car nous sommes évidemment un peu différents de certaines autres familles. »

« On me demande tous les jours si les filles ont un lien de parenté. Il est évident que, comme Sienna est naine et que Bonnie ne l’est pas, on peut dire que les gens ont des questions. »

Alyssa enceinte de Sienna (Caters News)

Elle a poursuivi en expliquant que parfois les gens pensent que les filles sont jumelles, et d’autres fois demandent si les deux filles sont les leurs – ou si Bonnie, la seule de la famille sans nanisme, est simplement une amie ou une cousine.

« Il peut arriver que les gens posent jusqu’à cinq fois par jour des questions à leur sujet. S’ils ne pensent pas qu’elles sont jumelles, ils supposeront souvent que Bonnie est une amie ou une cousine », dit-elle.

Alyssa ne se soucie pas de recevoir les questions. En grandissant, elle dit avoir développé une peau épaisse et voit les questions non pas comme quelque chose de négatif, mais plutôt comme une opportunité d’éduquer les gens qui pourraient ne pas connaître les différents types de nanisme, ou comment les parents atteints de nanisme pourraient se retrouver avec un enfant de taille normale comme Bonnie.

« Cela ne me dérange pas du tout, mais quand les gens posent des questions, je trouve cela assez drôle. Je suis tout à fait favorable à ces conversations et à la possibilité de sensibiliser les gens », a déclaré la mère.

Sienna et Bonnie (Caters News)

Pour elle, l’objectif est d’aider à normaliser les conversations autour des personnes de petite taille, de faciliter la diffusion de l’information au grand jour et de montrer que les personnes de petite taille peuvent occuper des emplois prospères, fonder une famille et faire tout ce qu’elles veulent.

« Je pense qu’il y a beaucoup d’idées fausses. Je n’ai rien vécu de trop négatif personnellement en ce qui concerne le fait que Jonathon et moi ayons des enfants […] Mais j’ai vu ce qui est arrivé à d’autres parents atteints de nanisme, qui ont reçu des commentaires disant essentiellement que les personnes de petite taille ne devraient pas avoir d’enfants. C’est vraiment horrible », a-t-elle déclaré.

Alyssa d’ajouter : « Pour moi, le plus important, c’est qu’on prenne bien soin d’un enfant et que ce dernier se sente aimé. C’est tout ce qui compte. »

« J’ai hâte de voir mes filles grandir ensemble. Elles sont déjà si proches et je pense qu’elles seront les meilleures amies pour la vie. »

Alyssa Biddle et son fiancé Jonathon avec la petite Sienna et le bébé Bonnie, Melbourne, Victoria, Australie (Caters News)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé