Portugal: pour la première fois, un arbitre sort un carton blanc pour récompenser le fair-play

24 janvier 2023 Mis à jour: 24 janvier 2023
FONT BFONT SText size

Le quart de finale de Coupe féminine du Portugal entre Benfica et le Sporting a été marqué par la sortie d’un carton blanc en guise de félicitations pour les staffs médicaux qui ont pris en charge un spectateur ayant fait un malaise en tribunes.

Samedi 21 janvier, une scène inédite s’est produite au cours du derby féminin écrasé par Benfica contre le Sporting en quart de finale de Coupe du Portugal (5-0). À la 45e minute de jeu, l’arbitre a dégainé un carton blanc de sa poche, qu’il a adressé aux staffs médicaux des deux équipes qui venaient de soigner un spectateur victime d’un malaise, sous les applaudissements du stade de La Luz.

Lancé en 2018 par la fédération portugaise pour les compétitions de jeunes, ce carton vise à récompenser les gestes de fair-play. « C’est un carton à valeur symbolique qui vise à encourager le fair-play, expliquait le président du Conseil d’arbitrage portugais José Fontelas Gomes. Nous voulons valoriser et récompenser les comportements positifs, afin que le respect mutuel et le fair-play dans le football national grandissent. »

Étendu à toutes les compétitions en juin 2020, ce carton a donc été sorti ce week-end pour la première fois dans un match de ce niveau, indique le Daily Mail. Cette rencontre a aussi été l’occasion de battre un record au Portugal, celui du plus grand nombre de spectateurs présents pour un match féminin, avec 15.032 personnes présentes dans l’enceinte lisboète. Une autre bonne nouvelle pour l’avancée du football dans le pays.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé