Pornichet : une femme de 77 ans blessée après avoir été victime d’un vol à l’arraché par un migrant tunisien

18 février 2020 Mis à jour: 18 février 2020
FONT BFONT SText size

Un migrant tunisien en situation irrégulière sur le territoire français a violemment bousculé une femme âgée afin de lui dérober son sac à main.

Les faits ont eu lieu le jeudi 13 février à Pornichet, une commune d’un peu plus de 10 000 habitants située à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Saint-Nazaire.

Vers 14h30, un homme propose à une femme de 77 ans qui se déplaçait avec un déambulateur de l’aider à accéder à l’entrée de son immeuble. Après lui avoir ouvert la porte, il la bouscule pour lui arracher son sac à main avant de prendre la fuite.

Déséquilibrée dans la bousculade, la septuagénaire chute lourdement et se blesse. Elle se verra prescrire une ITT de dix jours.

Un clandestin de 34 ans

Après une enquête de voisinage, les policiers parviendront à identifier le suspect. Celui-ci avait été repéré dans le secteur depuis déjà quelques semaines. Âgé de 34 ans, il s’agit d’un migrant tunisien sans domicile fixe présent clandestinement sur le territoire français.

Il sera contrôlé et arrêté par la police dès le lendemain des faits. Selon Ouest-France, il avait dérobé 400 euros dans le sac à main volé à la septuagénaire. Placé en garde à vue, il a été présenté au parquet de Saint-Nazaire le samedi 15 février.

À l’issue de son déferrement, le suspect a été placé en détention provisoire dans l’attente de son procès. Il devait être jugé le mardi 18 février dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé