La pollution mondiale par les masques a augmenté de plus de 8.000 % suite aux mesures sanitaires

12 décembre 2021 Mis à jour: 12 décembre 2021
FONT BFONT SText size

Les politiques de port de masques imposées par les gouvernements ont contribué à une augmentation de plus de 8 000 % de la pollution mondiale par les masques. Les scientifiques appellent les autorités à envisager des mesures encourageant la réutilisation des équipements de protection individuelle (EPI) à l’avenir.

Le 9 décembre, la revue scientifique Nature Sustainability a publié les résultats d’une étude portant sur la corrélation entre les niveaux de déchets d’équipements de protection individuelle (EPI) et le calendrier des politiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que celles de 11 gouvernements (Australie, Belgique, Canada, France, Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Espagne, Suède, Royaume-Uni et États-Unis).

Les scientifiques ont examiné deux millions de données répertoriées provenant de Litterati, un site dédié au suivi, photographie et marquage de l’emplacement des déchets dans la nature.

Ils ont constaté que la proportion de masques dans les détritus a augmenté de façon spectaculaire au moment où l’OMS a annoncé pour la première fois une urgence sanitaire en mars 2020 et octobre 2020.

Les déchets de masques ont ainsi été multipliés par 84 (8 400 %) par rapport à l’année précédente, passant de moins de 0,01 % des déchets mondiaux à plus de 0,8 %.

Les frères Eisawy partagent le nombre de masques jetés qu’ils découvrent chaque jour pour sensibiliser au problème des déchets EPI. (Avec l’aimable autorisation de Charlotte Raveney)

« L’introduction des politiques de port de masque a eu un impact clair sur la dynamique des déchets EPI. Les masques représentent la mesure la plus importante avec un taux d’environ 0,01 pour cent en moyenne avant la législation qui augmente par la suite », ont déclaré les auteurs de l’étude.

« Le nombre de pays réglementant le port du masque n’a cessé d’augmenter et le pourcentage de masques dans les ordures n’a cessé, lui aussi, d’augmenter », poursuivent-ils. « L’utilisation obligatoire des masques a eu un impact significatif sur les lingettes qui ont aussi augmenté parmi les détritus, mais les gants ont diminué, ce qui suggère qu’il y a d’autres facteurs associés aux gants. »

Les experts ont noté des augmentations et des diminutions variables des gants et des lingettes jetés au cours de la pandémie.

« La fréquence des déchets de masques, de gants et de lingettes a été influencée par la mise en place d’une nouvelle législation exigeant le port de masques et la nécessité de nettoyer les surfaces et les mains », ont-ils déclaré.

Parmi les neuf pays examinés, c’est au Royaume-Uni que le taux de masques, gants et lingettes jetés est le plus élevé, ayant connu un accroissement de plus de 5 % entre août et octobre 2020.

D’autres pays, comme la Suède, ont cumulé de longs mois sans aucun déchet lié au COVID-19. Cela correspond au fait que la nation nordique a tout fait pour éviter de déployer d’énormes mesures.

Selon Keiron Roberts, chercheur à l’Université de Portsmouth au Royaume-Uni, l’Australie n’a pas connu d’augmentation importante de déchets EPI. Les mesures drastiques de confinements et restrictions des déplacements ont limité le port du masque.

« Lorsque vous faites un confinement, vous vous retrouvez vraiment confiné », a déclaré Roberts à l’Australian Broadcasting Corporation.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé