Un policier fait asseoir une femme dans une voiture chaude après qu’elle a enfermé un chien à l’intérieur sans ventilation

27 mai 2019 Mis à jour: 27 mai 2019
FONT BFONT SText size

Certaines personnes n’aiment pas le goût de leur propre médecine. Ce fut le cas d’une femme, et c’est Shelly Nicholas du Nouveau-Mexique, qui a laissé son chien dans une voiture chaude et verrouillée dans le parking d’un supermarché et qui a heureusement été arrêtée pour cela.

Illustration – Shutterstock | The Adaptive

Il est réconfortant de voir les professionnels de l’application de la loi prendre le bien-être des animaux au sérieux, et pour le policier Vincent Kreischer, c’était un jeu d’enfant. Un jour de service, alors qu’il marchait dans un parking d’un supermarché Bullocks, Vincent Kreischer a enregistré la température extérieure – une température de 32 °C – avant de remarquer une voiture verrouillée avec un occupant gravement surchauffé : le chien d’une famille. De nos jours, avec autant d’informations sur la sécurité des animaux de compagnie et les bonnes pratiques, il est tout simplement étonnant qu’un chien soit laissé dans une voiture chaude, fermée à clé et sans ventilation.

Illustration – Shutterstock | FrameStockFootages

Il a décidé de faire quelque chose. Alors que Shelly Nicholas, la propriétaire du véhicule, s’approchait de sa voiture après avoir acheté ce dont elle avait besoin au magasin, Vincent Kreischer l’a confrontée. « C’est votre véhicule ? À plus de 32 degrés, vous gardez un chien sans ventilation là-dedans », entend-on dire l’officier dans une vidéo prise par sa caméra de revers et diffusée plus tard sur la station de télévision locale KOB 4. Shelly Nicholas a prétendu n’avoir laissé son chien seul dans le véhicule que pendant 10 minutes, mais Vincent Kreischer tout de suite su quoi lui répondre.

Il a utilisé un tableau pour estimer la température à l’intérieur d’une voiture garée et verrouillée ce jour-là. Le verdict ? Au bout de 10 minutes, la température a atteint un périlleux 45,55 degrés. Selon PETA, les animaux peuvent subir des lésions cérébrales ou même mourir d’un coup de chaleur en aussi peu que 15 minutes, alors même si l’estimation du temps d’achat de Shelly Nicholas était correcte, son chien était en difficulté.

Illustration – Shutterstock | Pongpic

Toutefois, lorsque Vincent Kreischer confronta Mme Nicholas, elle devint agressive, ce qui se révéla être sa deuxième erreur. En réponse à son attitude négative, Vincent Kreischer a décidé de rendre la pareille à Shelly Nicholas. Il a suggéré que si elle croyait que la température intérieure de la voiture était acceptable pour son chien, elle devrait s’asseoir dans la voiture à côté de son petit ami et de son enfant, les portes fermées, les fenêtres remontées et le moteur éteint, pendant qu’il lui écrivait une contravention.

Comme on pouvait s’y attendre, Shelly Nicholas a protesté. L’argument de Vincent Kreischer était bon.

« Entre le moment où j’ai fait mon rapport sur la scène et le moment où j’ai quitté la scène, il s’est écoulé 12 minutes au total », a expliqué Vincent Kreischer plus tard. « Elle était très insensible et insouciante. » Et la demande qu’il a faite à Mme Nicholas, a affirmé le policier, n’était pas agressive. « Puisqu’il ne fait pas chaud et qu’il fait frais, asseyez-vous dans la voiture et attendez », c’est tout ce qu’il a dit.

De façon remarquable, c’est Shelly Nicholas qui a contacté le KOB 4 pour leur demander d’enquêter sur son allégation selon laquelle Vincent Kreischer était « injurieux ». Toutefois, au moment de la diffusion, Shelly Nicholas a prétendu qu’elle avait un test scolaire et qu’elle n’était pas disponible pour faire des commentaires. Shelly Nicholas a reçu un procès verbal pour cruauté envers les animaux après sa rencontre accablante sur le parking avec le policier diligent, et nous espérons seulement que son erreur servira d’exemple à tous les propriétaires de chiens.

Quant à l’officier Vincent Kreischer et à son approche plutôt géniale de la justice, son message à retenir était simple mais vital : les gens devraient réfléchir avant de laisser leurs animaux dans la voiture même si cela ne prend que quelques minutes.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé