La Fnac et la grande distribution ferment leurs rayons livres

30 octobre 2020 Mis à jour: 31 octobre 2020
FONT BFONT SText size

Les librairies indépendantes ont finalement eu gain de cause.

Face aux nouvelles mesures sanitaires, les libraires indépendants ont été contraints à baisser le rideau, alors que les grandes distributions sont autorisées à ouvrir leurs rayons livres. Le gouvernement jugeant cette décision inéquitable, a décidé lors d’une réunion de crise au ministère de l’Économie le 30 octobre, d’interdire à la Fnac et aux autres grandes distributions, la vente de livres.

« Face au constat de l’impossibilité d’une ouverture de l’ensemble des acteurs de la vente de livres, souhaitée et soutenue par la Fnac, et dans un souci de responsabilité, j’ai décidé la fermeture de l’ensemble des rayons culture de nos magasins Fnac dans toute la France à compter de demain (samedi, ndlr) et pour les 15 prochains jours », a écrit le directeur général Enrique Martinez, dans un communiqué.

« L’ensemble des activités essentielles telles que permises par le gouvernement resteront ouvertes en magasin », précise Enrique Martinez. « Nous maintenons également en totalité les dispositifs de click & collect (commande en ligne, retrait en magasin, ndrl) dans tous nos magasins ». Le dirigeant de Fnac-Darty « réaffirme le soutien et la solidarité de la Fnac à ses libraires et à l’ensemble du monde de la culture qui souffre particulièrement de la crise sanitaire et ses conséquences ».

Tapis rouge pour Amazon, le géant du commerce en ligne

Le Syndicat de la librairie française (SLF) a également déclaré dans un communiqué, que cette décision permet de « rétablir une situation de concurrence plus équitable entre les librairies et les enseignes ». Cependant, le syndicat des librairies indépendantes précise que « la fermeture des rayons livre de l’ensemble des magasins physiques, si elle rétablit partiellement la concurrence, offre un boulevard à Amazon au détriment du commerce physique et ne résout donc qu’une partie du problème et que le rétablissement d’une concurrence véritablement équitable ne peut passer que par la réouverture des librairies ».

Les autorités feront le point tous les 15 jours sur l’évolution de l’épidémie pour voir si les mesures doivent être renforcées ou allégées.

Focus sur la Chine – Corruption : 390 000 fonctionnaires sanctionnés

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

 

 

 

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé