Plus de 870.000 Ukrainiens sont rentrés chez eux depuis le début de la guerre

12 avril 2022 Mis à jour: 12 avril 2022
FONT BFONT SText size

Plus de 870.000 Ukrainiens sont rentrés chez eux depuis le début de la guerre dont des femmes et des enfants, a annoncé mardi 12 avril le service des garde-frontières ukrainiens

« Actuellement, 25.000 à 30.000 Ukrainiens par jour regagnent leur pays. Contrairement aux premiers jours quand il s’agissait essentiellement d’hommes, maintenant il y a aussi des femmes, des enfants et des personnes âgées », a déclaré le porte-parole des garde-frontières ukrainiens Andriï Demtchenko.

Déjà 537.000 Ukrainien de retour chez eux le 3 avril

 

 

Le 3 avril, le ministère de l’Intérieur a fait état de 537.000 Ukrainiens retournés chez eux citant les données du Service national des garde-frontières.

« Ils disent qu’ils voient que la situation est plus sure, surtout dans les régions occidentales et ils ne peuvent plus rester à l’étranger, ils sont prêts à retourner dans le pays et rester ici », a ajouté le porte-parole.

Plus de 4,6 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l’invasion ordonnée par le président russe Vladimir Poutine le 24 février, selon les chiffres du HCR mardi.

L’Europe n’a pas connu un tel flot de réfugiés depuis la Deuxième Guerre mondiale.

12 millions de personnes ayant quitté leur foyer

L’ONU estime aussi à 7,1 millions le nombre de déplacés à l’intérieur du pays, selon les chiffres publiés le 5 avril.

Au total, ce sont donc presque 12 millions de personnes, soit plus d’un quart de la population, qui ont dû quitter leur foyer soit en traversant la frontière pour gagner les pays limitrophes, soit en trouvant refuge ailleurs en Ukraine.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé