La pluie d’étoiles filantes des Quadrantides va illuminer le ciel nocturne au cours du mois de janvier 2022

1 janvier 2022 Mis à jour: 1 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Pour entrer dans la nouvelle année, quoi de mieux qu’un spectacle de feux d’artifice cosmiques ?

Les gens ont tiré des feux d’artifice spectaculaire à travers le monde, de Tampa à Tokyo-ushering pour l’année 2022. Mais le ciel nous réserve son propre spectacle de lumières cosmiques : des boules de feu lancées depuis le ciel, appelées les Quadrantides, dont on attend le meilleur au mois de janvier. Ce spectacle céleste coïncide également avec la nouvelle lune, ce qui va rendre le ciel plus sombre et permettre une observation optimale des météores.

Que sont les Quadrantides ?

Les Quadrantides sont une pluie annuelle de météores qui, comme l’explique la NASA, se forment d’abord sous la forme d’une accumulation de poussières cosmiques provenant d’une comète, devenant une traînée poussiéreuse autour de la comète, qui tombe du ciel sous forme de météores lorsque la Terre la traverse sur son orbite. Ces morceaux de matière apparaissent comme des traînées colorées lorsqu’ils brûlent dans notre atmosphère, se déplaçant à la vitesse fulgurante de 41 kilomètres par seconde.

Une photo représentant la pluie de météores des Quadrantides en 2017. (Ben Pong/Shutterstock)

On pense que les Quadrantides proviennent d’un astéroïde appelé 2003 EH1, qui tourne autour du soleil toutes les 5,52 années terrestres. Si 2003 EH1 a été découvert par l’observatoire de recherche d’objets proches de la Terre Lowell (LONEOS) en 2003 seulement, la pluie de météores elle-même a été repérée pour la première fois en 1825, il y a environ deux siècles.

Comment observer la pluie de météores

Pour ce qui est de l’observation de ce spectacle cosmique, la pluie apparaîtra directement au-dessus des moyennes et hautes latitudes  de l’hémisphère Nord, mais il sera possible d’apercevoir quelques météores au sud de l’équateur, près de l’horizon. Plus précisément, les Quadrantides rayonneront à partir d’un point situé dans la constellation Quadrans Muralis (d’où vient le nom de la pluie), entre les constellations Bootes et Draco, près de l’extrémité de l’anse de la Grande Ourse.

Carte astronomique représentant les constellations Bootes, Canes Venatici, Coma Berenices et Quadrans Muralis. Par Jehoshaphat Aspin. (Domaine public)

La constellation Quadrans Muralis, créée par l’astronome français Jérôme Lalande en 1795, doit son nom à un instrument astronomique ancien, le quadrant, utilisé pour observer et tracer la position des étoiles. Mais lorsque l’Union astronomique internationale (UAI) a compilé sa liste de constellations officielles en 1922, la constellation de Lalande n’a pas été retenue.

Les Quadrantides sont considérées comme l’une des meilleures pluies de météores de l’année, mais leur intensité maximale ne durera que quelques heures. Les météores peuvent apparaître à n’importe quel moment entre le 28 décembre et le 12 janvier, mais le spectacle sera à son apogée uniquement pendant la nuit du 2 au 3 janvier, où les observateurs pourront s’attendre à voir entre 60 et 200 météores par heure dans un ciel sans nuages.

La raison de cette étroite fenêtre ? Selon la NASA, le mince filet de particules de cette pluie traversera la terre perpendiculairement, ce qui en minimisera la durée. La plupart des pics de pluie de météores durent deux jours, ce qui permet de les observer facilement.

Le point de rayonnement de la pluie de météores des Quadrantides, représenté près de l’extrémité du manche de la Grande Ourse. (EarthSky Communications, Inc./CC BY-SA 3.0)

Des boules de feu, vous dites ?

Si cette fenêtre pour profiter du spectacle est courte, les observateurs du ciel pourront néanmoins s’attendre à ce que les Quadrantides soient particulièrement brillantes dans le ciel nocturne. Non seulement la nouvelle lune sera suffisamment sombre pour améliorer la visibilité, mais les Quadrantides sont connues pour leurs « boules de feu » lumineuses – des météores produits par de grands amas de matière qui se manifestent sous forme d’explosions de lumière et de couleur, plus brillantes et plus longues que les traînées météoriques habituelles.

Un dernier conseil pour les amateurs de météores : bien que les Quadrantides proviennent de la constellation Quadrans Muralis, elles peuvent apparaître n’importe où dans le ciel de l’hémisphère Nord. Pour une observation optimale, procurez-vous une chaise de jardin et un sac de couchage, installez-vous confortablement sur le dos, direction nord-est, et, dans un endroit où il est bien dégagé, regardez droit vers le ciel – et profitez de ce spectacle cosmique qui ne se produit qu’une fois par an.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé